Elections cantonales

| dim, 06. nov. 2016

Première étape de la campagne des élections cantonales ce dimanche. Les résultats tomberont au fur et à mesure de l'après-midi. Réactions et point de la situation sur le Grand Conseil, le Conseil d'Etat et les préfectures du Sud à suivre sur notre site internet www.lagruyere.ch


19 h 30: Grand Conseil. En résumé, le législatif cantonal est marqué par la perte de 4 sièges du côté PDC (27 députés). Le PS perd un siège, mais, avec 28 députés, il devient la plus grande force du Parlement. Le PLR de son côté compte 4 députés supplémentaires (21). Tandis que pour l'UDC, c'est le statu quo avec 21 sièges également. Les Verts gagnent 3 sièges (avec un total de 6, ils ont la possibilité de former un groupe parlementaire). Le PVL conserve son siège. Le PBD perd ses deux sièges. Enfin, il reste deux indépendants (statu quo).


18 h 20: Grand Conseil. En Gruyère, le PDC perd un siège (5). Sont élus au PDC: Jean-Pierre Doutaz (3'998 voix, sortant), Patrice Jordan (3'538 voix, sortant), Marie-France Roth Pasquier (3'139 voix), Stéphane Sudan (2'889 voix) et Bertrand Gaillard (2'879 voix). Les socialistes conservent leurs cinq sièges. Sont élus au PS: Raoul Girard (4'195 voix, sortant), Pierre Mauron (3'422 voix, sortant), Chantal Pythoud (3'036 voix, sortante), Kirthana Wickramasingam (2'582 voix), Nicolas Repond (2'571 voix, sortant). Le PLR, quant à lui, gagne un siège (5). Sont élus chez les libéraux-radicaux: Didier Castella (3'914 voix, sortant), Nadine Gobet (3'805 voix, sortante), Johanna Gapany (3'304 voix), Jacques Morand (3'260 voix), Antoinette Badoud (3'060 voix, sortante). Quant à l'UDC, elle maintient ses trois sièges: les sortants Gabriel Kolly (2'546 voix), Roger Schuwey (2'336 voix) et Sébastien Frossard (2'183 voix) sont tous réélus. Enfin, les Verts gagnent leur premier siège en élisant Nicolas Pasquier (1'426 voix).


17 h 45: réaction Conseil d'Etat. La Verte Marie Garnier, 8ème, se dit très contente "après cinq ans de course d'obstacles au Gouvernement durant laquelle on a essayé de me faire chuter. Heureusement, la population s'est montrée plus clairvoyante."


17 h 25: réaction Conseil d'Etat. Le socialiste Jean-François Steiert a toutes les chances d'être élu le 27 novembre. Pour lui, l'Alliance de gauche a fait un meilleur score que lors des élections fédérales de 2015. "Pour le deuxième tour, je suis convaincu que les Fribourgeois voudront un gouvernement qui représente toutes les sensibilités du canton, un gouvernement qui ne fasse pas de politique mais qui apporte des solutions. Or, ça ne marchera jamais avec une répartition à 6 élus de droite et 1 de gauche."


17 h 20: réaction Conseil d'Etat. Roland Mesot, président de l'UDC cantonal, se disait satisfait du score de son poulain, Stéphane Peiry. "L'Entente a bien fonctionné, y compris pour l'UDC. Stéphane Peiry ( 33'847 voix) a obtenu davantage de suffrages que Pierre-André Page en 2011 (environ 20'569 voix). Je suis quand même déçu que nous ne soyons pas plus proche de la majorité absolue." Et pour le deuxième tour? "Je n'ai aucune crainte, la convention de l'Entente sera respectée." Elle prévoit cinq candidats au maximum au deuxième tour et, au minimum, un par parti. Or, le PDC et le PLR ont déjà leurs élus. En d'autres termes, l'UDC attend du PLR Wüthrich qu'il se retire, malgré son meilleur score que Peiry.


17 h 15: réaction Conseil d'Etat. Maurice Ropraz, élu non sans peine en 2011, a passé une très belle journée. Le libéral-radical gruérien finit au 2ème rang, à moins de trois cents voix de Jean-Pierre Siggen. Il obtient facilement la majorité. "Ce résultat me remplit de bonheur. J'en suis reconnaissant à la population qui a compris qu'être à la tête de la Direction de l'aménagement représentait un travail difficile."