La Croix-Rouge fribourgeoise rachète La Distillerie de Bulle

| mar, 17. Jan. 2017

Le site du chemin des Crêts passe en main de la section fribourgeoise de la Croix-Rouge. A côté de sa boutique Zig-Zag, l’institution entend y développer un espace de formation. La salle d’exposition La Distillerie ferme ses portes, mais poursuivra ses activités.

PAR JEAN GODEL

Depuis le 1er janvier, la Croix-Rouge fribourgeoise (CRF) est propriétaire du site du chemin des Crêts, à Bulle, où elle louait les locaux de Zig-Zag, sa boutique de vêtements de seconde main ouverte il y a huit ans. Ce rachat est l’aboutissement d’une réflexion stratégique approfondie, explique Charles Dewarrat, directeur de la CRF: «Nous nous sommes rendu compte que cet espace commercial était conforme à nos besoins, dans un pôle urbain en plein essor.»
Ceci est d’autant plus vrai que la situation du chemin des Crêts est idéale, en plein centre-ville, à deux pas d’un parking et des transports publics, proche de la future nouvelle gare et sur un lieu de passage. De quoi envisager l’essor de la boutique d’habits qui, si elle a eu des hauts et des bas ces dernières années, est maintenant sur de bons rails, assure Charles Dewarrat. Pour autant, elle ne sera pas agrandie, en tout cas pas dans un premier temps.


Présence renforcée
Cette acquisition va aussi permettre à la CRF de renforcer sa présence dans le sud du canton et de concentrer ses activités sociales dans un seul lieu: «Auparavant, raconte Charles Dewarrat, les participants à nos rencontres et formations étaient ballottés à gauche et à droite, c’était du bricolage. Au chemin des Crêts, nous serons plus proches des Fribourgeois du sud pour leur offrir nos prestations.»
Là, à côté de ses activités habituelles et de sa boutique Zig-Zag, la CRF entend notamment développer un espace d’enseignement pour la formation des auxiliaires de santé et de baby-sitting. «Bulle a un vrai potentiel», estime Charles Dewarrat.
Pour financer son achat, la CRF a procédé à un emprunt bancaire. Elle a aussi pu puiser dans la réserve constituée après la vente, en 2015, de son bâtiment de la rue de Gruyères 82 (La Gruyère du 11 juin 2016). Une bâtisse protégée, destinée au logement et qui se prêtait mal à ses activités sociales et commerciales – l’institution l’avait acquise il y a une quinzaine d’années, du temps où elle s’occupait encore de l’accueil des requérants d’asile.
Le site des Crêts, lui, comprend plusieurs parties, toutes désormais en main de la Croix-Rouge fribourgeoise. Ainsi, au-dessus de la boutique Zig-Zag, trois appartements seront maintenus en location. Et au fond de la cour, la salle d’escalade DBloc poursuivra ses activités.


Fermeture de la galerie
Le seul changement majeur concerne en fait La Distillerie, la salle d’exposition pluridisciplinaire ouverte en 2009. Si l’association qui la gère, La Distillerie Switzerland, ferme la galerie, elle poursuit cependant ses activités. «Son avenir s’inscrira ponctuellement, dans d’autres lieux», explique Christian Dupré, son président et ancien propriétaire du site. C’est dans ce lieu d’exposition, en effet, que la CRF va aménager sa salle de rencontre et de formation. Mais il faudra d’abord le rénover en le dotant d’une isolation, d’un chauffage et de sanitaires plus grands.
Cela dit, Charles Dewarrat entend bien lui conserver son caractère multifonctionnel: «Nous voulons garder l’esprit des lieux, notamment les cuves du sous-sol qui seront maintenues telles quelles. Même si l’affectation doit encore être précisée, nous souhaiterions préserver la possibilité d’activités culturelles. Ça doit rester un lieu de vie.»


Quinze expos en huit ans
De son côté, Christian Dupré tourne la page sans nostalgie: point de lassitude chez lui, assure-t-il, mais le désir de retrouver une certaine souplesse dans l’organisation des activités culturelles de La Distillerie Switzerland, qu’il continue de présider.
Centre d’exposition axé sur la promotion des créateurs professionnels des arts visuels, La Distillerie a vite trouvé son public. Elle a accueilli pas moins de quinze expositions en huit ans. Des artistes venus de Suisse, d’Inde, d’Indonésie, du Botswana et de Mongolie. Des peintres, des photographes, des sculpteurs, mais aussi des graphistes et des musiciens venus vivre d’intenses échanges culturels dans ce lieu unique.
Sans compter les nombreux rendez-vous en marge des expositions. Autant d’activités menées quasiment sans subvention, grâce à l’engagement de nombreux amis et bénévoles, relève Christian Dupré. Pour qui commence désormais «un temps de respiration».

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.