Le buteur de Super League Marco Schneuwly récompensé

| ven, 13. Jan. 2017

Troisième meilleur buteur de Super League la saison dernière et déjà auteur de 10 réussites cet automne avec Lucerne, Marco Schneuwly a remporté hier le Prix du mérite sportif.

PAR QUENTIN DOUSSE


Il n’a pas remporté de diplôme olympique, de championnat national, de Coupe de Suisse ou encore fêté un départ en Coupe du monde. Cet été, il était contraint de regarder les jeux Olympiques comme le championnat d’Europe de football à la télévision. Pourtant, hier à la halle des fêtes de Fribourg, Marco Schneuwly (31 ans) a bien remporté le Mérite sportif fribourgeois 2016. «Je suis évidemment fier et heureux de bénéficier du plein soutien de mon canton», glissait le lauréat au bout du fil.
Huit ans après sa première nomination, il l’a cette fois-ci emporté devant la diplômée olympique Nathalie Brugger (voile) et le skieur gruérien Pierre Bugnard. Au palmarès, le Singinois du FC Lucerne succède au judoka romontois Ludovic Chammartin et devient ainsi le quatrième footballeur couronné. Le sport populaire numéro un avait déjà été à l’honneur en 2013, avec le titre remis à la gardienne bulloise Gaëlle Thalmann.
Représenté hier sur scène par sa femme Rahel – l’attaquant est actuellement en camp d’entraînement en Espagne avec son club – Marco Schneuwly a séduit le public avant tout grâce à son habileté dans les surfaces de réparation. Seize réussites la saison dernière, dix cet automne, le Singinois a prouvé être une des valeurs sûres du championnat de Suisse. A 31 ans, il ne reste guère que l’équipe de Suisse qui semble résister à cet avant-centre acharné et travailleur. Malgré son titre de champion d’Europe M17, glané voilà 14 ans déjà. «La sélection en équipe A est un objectif, mais je ne peux l’influencer qu’à 50%», concède-t-il.


Bugnard sur le podium
Devancé par deux habitués du Mérite sportif, le Charmeysan Pierre Bugnard s’est dit satisfait de sa troisième place au palmarès fribourgeois. Le skieur de 23 ans la doit en grande partie à son premier départ en Coupe du monde, fêté à la fin du mois d’octobre à Sölden. «Ce podium au Mérite sportif reste un bon résultat. Je souhaite déjà remercier la commission de m’avoir nominé», convenait un Gruérien fair-play.
«Sans attente particulière» de cette nomination, le Charmeysan se disait néanmoins fier d’être représenté à la Nuit du Mérite. «C’était une bonne occasion de me faire connaître. A l’avenir, j’espère avoir d’autres occasions de revenir.»


Eloigné des skis
Plus qu’un retour sur la scène de la halle des fêtes, Pierre Bugnard espère surtout son retour sur les skis. Sa vraie scène. «Je suis arrêté depuis trois semaines en raison de problèmes aux côtes. J’attends désormais le feu vert du médecin pour reprendre l’entraînement.» D’ici là, le Gruérien soigne sa condition physique à la maison familiale, à Charmey. «J’espère que ça ne va pas durer trop longtemps», glisse un Pierre Bugnard impatient de retrouver la compétition. Pas sûr que la mythique descente du Lauberhorn, ce samedi (12 h 30) à Wengen, suffise à son réconfort.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un habitant anonyme et poète fleurit toute une rue de Bulle

Les habitants de la rue du Russalet se sont émerveillés devant les parterres de fleurs qui ont poussé cet été, après la coupe de 60 arbres. Ils ont pensé en remercier la ville. Or, elle n’y est pour rien. C’est un simple habitant, amoureux du langage des fleurs, qui les a payées, plantées.