Le district de la Glâne cherche des premiers répondants

| mar, 03. Jan. 2017

Faisant écho au concept de réseau voulu par le canton, le Réseau santé de la Glâne souhai-te former un maximum de premiers répondants dans le district pour améliorer les chances de survie en cas d’arrêt cardiorespiratoire.

PAR SOPHIE MURITH

Pourquoi réfléchir local, quand on peut penser district? Cette antienne, la Glâne se l’est fait sienne également pour la mise en place d’un réseau de premiers répondants. Le district s’inscrira ensuite dans le concept cantonal mis en place par la Direction de la santé et des affaires sociales pour une prise en charge plus rapide des personnes en arrêt cardiaque.
«Notre district est éloigné des services d’urgences et des ambulances, estime le préfet de la Glâne Willy Schorderet. Il était important d’apporter une réponse. On ne peut pas sans cesse demander une amélioration de la situation et ne rien faire pour nous-mêmes.»
L’objectif du groupe de travail formé au sein du comité du Réseau santé de la Glâne (RSG) est d’encourager un maximum de citoyens glânois à suivre la formation BLS-AED (réanimation et défibrillation). Cette dernière enseigne les bonnes pratiques en matière de premiers secours: comment donner l’alarme, prodiguer un massage cardiaque, ventiler une personne qui ne respire plus, utiliser un défibrillateur.
Les inscriptions sont possibles jusqu’au 20 janvier auprès des administrations communales. Elles seront ensuite regroupées par le RSG et transmises à la fondation Fribourg Cœur qui assurera la formation de quatre heures, dispensée en Glâne. Les cours coûteront 100 francs. Certaines communes, dont Siviriez, se sont dites prêtes à financer ces leçons. Une fois formés, les Glânois seront inscrits comme secouriste bénévole dans le réseau cantonal. Pour cela, il est nécessaire d’avoir 18 ans révolus, d’être en bonne condition physique et psychique, de posséder un smartphone, d’être à jour dans ses vaccins et d’être couvert par une assurance civile. Toutes les personnes qui ont déjà suivi la formation et sont désireuses de devenir premier répondant peuvent s’annoncer à leur administration communale.
«Tout un chacun peu devenir premier répondant», assure Nadia Marchon, présidente du groupe de travail du RSG, conseillère communale à Siviriez et infirmière de profession. «Les gens aptes vont se reconnaître par rapport à leur capacité d’empathie, à leur envie de rendre service à son prochain. Mais, tout le monde ne va pas se sentir concerné. Il est vrai qu’en tant que premier répondant, on peut vivre des situations vraiment dramatiques.»


Application attendue
Nadia Marchon espère que le réseau glânois sera opérationnel dès ce printemps avec, dans l’idéal, un premier répondant par commune. «Mais chacun sera appelé à intervenir sur tout le territoire cantonal.» En effet, l’application Momentum permettra au 144 d’alerter le premier répondant le plus proche de la zone d’intervention.
Elle était attendue pour le 1er janvier. «Nous avons pris un peu de retard, mais nous serons prêts dans le courant du mois de janvier», assure Christophe Roulin, président de la fondation Fribourg Cœur, qui salue l’initiative propre au RSG.
«Trois cents personnes sont préinscrites pour faire partie du réseau de premiers répondants dans tout le canton.» En comptabilisant les policiers, les samaritains et les pompiers, Christophe Roulin estime que l’objectif des 3000 volontaires ne sera pas impossible à atteindre dans les mois à venir.


Chaque minute compte
Depuis le début de l’année, les Ambulances du Sud fribourgeois (ASF) sont intervenues pour 11 arrêts cardiorespiratoires en Glâne, 75 en tenant également compte de la Gruyère et de la Veveyse. «Les premiers répondants sont un appui important pour les ambulanciers», estime Danielle Menétrey, cheffe d’exploitation adjointe des ASF. «Les chances de survie baissent de 10% chaque minute en l’absence de massage cardiaque.» Le délai pour l’arrivée d’une ambulance sur place est rarement inférieur à dix minutes.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...