Les routes fribourgeoises sont relativement sûres

| mar, 21. mar. 2017

Le nombre de morts sur les routes s’est maintenu à un niveau bas en 2016. Mais les piétons victimes d’accident sont toujours plus nombreux. La police poursuit ses efforts de prévention.

PAR DOMINIQUE MEYLAN

«Même si la route continuer à tuer, les tendances sont encourageantes», a relevé hier Philippe Allain, chef de la gendarmerie, en préambule à la présentation des statistiques annuelles de la circulation routière. Sept personnes ont perdu la vie en 2016 dans des accidents. Par rapport à l’année précédente, c’est une de plus.
En comparaison, dans les années 1970, une septantaine de personnes mourait chaque année. Jusque dans les années 2010, les accidents de la route entraînaient entre 10 et 20 victimes annuelles.
Les statistiques actuelles ne laissent presque aucune marge de progression. «Les chiffres commencent à atteindre des taux planchers, commente le commandant de la police cantonale, Pierre Schuwey. Bien sûr, nous visons zéro mort sur les routes, mais la circulation reste une activité dangereuse.»


Moins d’accidents
Cette tendance s’avère d’autant plus encourageante que la population et le parc automobile n’ont cessé d’augmenter ces dernières années. Le nombre total d’accidents a baissé de 3% entre 2015 et 2016. Ce sont surtout les incidents avec dégâts matériels qui ont diminué. Les accidents avec blessés ont crû de 5%. Le nombre de personnes atteintes dans leur santé est passé de 689 à 744.
La catégorie des piétons inquiète particulièrement la police fribourgeoise. Les accidents les concernant ont augmenté de 24% et le nombre de blessés de 11%. Quarante ont été touchés alors qu’ils cheminaient sur des passages cloutés, ce qui marque une hausse de 43% par rapport à 2015. Trois personnes sont décédées.
Les causes s’avèrent forcément multiples. L’inattention des conducteurs, mais aussi le comportement des piétons qui s’élancent à l’improviste, sont distraits par leur téléphone et portent des habits peu visibles, figurent parmi les motifs fréquents. Les jeunes, qui se déplacent beaucoup à pied, sont davantage touchés. Mais les conséquences pour les personnes âgées peuvent être plus graves, avec des blessures sévères.
Les collisions impliquant des deux-roues sont demeurées stables. Depuis 2012 toutefois, une tendance se dégage. Les accidents avec des vélos électriques augmentent. Vingt-huit cas ont été enregistrés en 2016, contre 23 l’année précédente, soit une hausse de 22%.
Au chapitre des contrôles de police, les dépassements de vitesse marquent une hausse de 12%. Cette croissance est due, pour une part, à la remise en état d’un radar fixe. Les chauffards au sens de Via Sicura se sont révélés moins nombreux.
La majorité des amendes d’ordre ont été infligées à la suite de contrôles radar. Viennent ensuite l’oubli de la ceinture de sécurité et l’utilisation du téléphone au volant.


Beaucoup de prévention
La police cantonale va mener différentes actions de prévention en 2017, à commencer par la lutte contre l’alcool au volant (voir encadré). Elle continuera à agir à proximité des écoles, notamment en sensibilisant à la problématique des «parents taxis». «Chaque véhicule représente un danger supplémentaire aux abords des établissements», souligne le futur chef de la police de la circulation et de la navigation, Jean-Marc Rotzetter.
Ce dernier va remplacer le capitaine Jean-Pierre Grandjean, qui prend sa retraite ce printemps. Agé de 42 ans, Jean-Marc Rotzetter était auparavant chef de la section éducation routière. ■

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...