Bulle et La Tour analysés à la loupe par deux spécialistes

| sam, 29. avr. 2017

Bulle recevra son voisin La Tour/Le Pâquier demain à Bouleyres avec une soif de revanche sur un adversaire qui l’avait sèchement battu 5-1 au premier tour. L’entraîneur au Team AFF Valentin Danzi et l’ancien joueur Sébastien Voelin analysent chaque aspect de jeu des deux équipes.

PAR JONAS RUFFIEUX

Dimanche sur le coup de 10 h, Bulle accueillera son voisin, son meilleur ennemi, son grand rival, son adversaire dans la course en tête du classement. Les termes manquent pour décrire un énième derby entre les frères gruériens. Si chaque victoire relève d'une importance honorifique, la série entre Bulle et La Tour/Le Pâquier connaîtra certainement un épisode des plus importants, demain à Bouleyres.
Car tous deux peuvent encore terminer en tête du championnat, et tous deux semblent prêts à franchir un nouveau palier. Dans une rencontre où un match nul ne fera les affaires de personne, Bullois et Tourains tenteront de mettre à profit leurs meilleurs atouts. De quel côté penche la tendance? Réponse avec l’entraîneur bullois des gardiens du Team AFF Valentin Danzi, et l’ancien joueur de Bulle et de La Tour/Le Pâquier Sébastien Voelin.


Les gardiens
«La Tour/Le Pâquier possède sans hésitation le meilleur gardien de 2e ligue inter, assure Valentin Danzi. Nicolas Grivot a le potentiel et le talent pour jouer dans une ligue au niveau beaucoup plus élevé. A 23 ans, il est encore très jeune et possède toutes les qualités qu’on exige d’un gardien, au niveau de la technique, du jeu balle au pied et de l’importance  en dehors du terrain. Raimondo, de Bulle, tient parfaitement la route dans cette ligue, avec une bonne présence vocale. J’estime son jeu au pied encore un peu fragile. L’avantage est clairement tourain», affirme-t-il.
Sébastien Voelin tient lui à mettre les deux derniers remparts sur un pied d’égalité: «Tous deux savent diriger leur défense et possèdent un bon jeu au pied. Chacun est capable de sauver des points et de ne pas trembler lors des moments importants. Cependant, ces deux gardiens doivent encore améliorer leurs sorties aériennes.»


La défense
Sébastien Voelin ne parvient pas non plus à sortir une équipe supérieure en défense. «L’équipe de Bulle encaisse rarement, reste compacte devant son gardien et est extrêmement bien organisée, à l’image d’un FC La Tour/Le Pâquier, qui a trouvé cette saison un certain équilibre.»
Valentin Danzi dégage, lui, un nouvel avantage aux Tourains: «Dans l’axe, Islami est un vrai patron, excellent dans le placement. De manière générale, La Tour/Le Pâquier s’appuie sur une défense plus solide que Bulle. Cette dernière, un poil fébrile dans l’axe, peut toutefois compter sur des latéraux de grande qualité.»


Le milieu de terrain
Selon Valentin Danzi, Bulle possède, avec l’actuel leader Portalban/Gletterens, le meilleur milieu de terrain du groupe. «Techniquement, les joueurs sont au-dessus de la moyenne. Théo Jaquet apporte énormément d’énergie et se révèle précieux offensivement. Du côté tourain, on retrouve notamment Mendes, qui récupère énormément de ballons et qui gagne ses duels. Mais Bulle reste supérieur.»
De son côté, Sébastien Voelin accorde un petit avantage aux visiteurs. «Ils sont plus créatifs. A Bulle, l’entraîneur peut toutefois s’appuyer sur des milieux à grande débauche d’énergie qui savent très bien se replacer défensivement», analyse celui qui a entraîné les Tourains durant presque deux saisons.


L’attaque
«Depuis le départ de Khadrouche et la blessure de Puertas, La Tour a trop perdu offensivement et se cherche un véritable buteur», analyse Valentin Danzi, qui voit en l’attaque le plus gros problème tourain. Un problème qui, selon lui, n’existe pas à Bulle, où le trio d’attaquants est complémentaire. «Techniquement, Chatagny est un des meilleurs attaquants de la ligue. C’est un renard des surfaces.»
Un avis partagé par Sébastien Voelin, qui déplore également la perte de leaders dans l’attaque touraine. «Il faudra voir de quelle manière les milieux offensifs prendront leur responsabilité. On attend évidemment une réaction. Bulle peut compter sur un effectif au complet et sur son buteur Chatagny.»


L’entraîneur
«Un derby se gagne au mental, estime l’entraîneur des gardiens du Team AFF Valentin Danzi. Patrick Da Silva est capable d’insuffler énormément d’énergie à son équipe durant le match. Il est proche de ses joueurs et prépare parfaitement son équipe à l’adversaire qui l’attend. Son côté motivateur peut faire la différence. A Bulle, je qualifierais Duilio Servadio d’entraîneur de semaine. Il travaille parfaitement l’aspect technique et tactique à l’entraînement, mais peine à influencer ses joueurs durant le match.»
Sébastien Voelin estime que Duilio Servadio n’aura même pas à motiver ses troupes, tant elles auront à cœur de se racheter du match aller et cette défaite 5-1. «De son côté, Patrick Da Silva est capable de canaliser ses joueurs en cherchant toujours le meilleur équilibre possible. Son équipe n’a pas caracolé en tête du championnat pour rien», estime l’ancien joueur de 40 ans.


L’état de forme
Plus que tout, l’état de forme et la confiance  acquise peu­vent influencer un derby. Valentin Danzi et Sébastien Voelin s’accordent à donner l’avantage aux Bullois. «La Tour subit une période creuse, mais reste toutefois dans le coup pour la promotion», souligne néanmoins l’ancien attaquant.
Valentin Danzi remarque lui que la tendance s’est inversée: «Après un début de saison compliqué, Bulle, sans être extraordinaire, parvient à remporter ses matches et se rapproche de la tête du classement. La Tour/Le Pâquier est entré dans une spirale négative, en panne de confiance notam­ment. Je vois mal cette équipe jouer la promotion jus­qu’en fin de saison, alors que Bulle, avec sa réussite actuelle, a clairement les moyens de viser haut», juge le Bullois de 33 ans, qui voit bien Portalban/Gletterens maintenir son fauteuil de leader jusqu’au dernier match.

 

------------------------

 

Avant le coup d’envoi

La neige tombée hier ne devrait pas perturber le derby gruérien de 2e ligue inter, prévu dimanche matin à 10 h au stade de Bouleyres. Une décision définitive sera toutefois prise ce samedi par les dirigeants bullois.

Hors jeu. Les Bullois seront privés de Moreira. Côté tourain, la liste est plus longue: Asaj et suspendu, Puertas blessé, alors que Borges est incertain.
Enjeu. La confrontation entre Bulle et La Tour/Le Pâquier a toujours une saveur particulière. Mais, cette année, en plus de la rivalité entre les deux clubs vient s’ajouter le fait que ces deux formations se situent parmi les premières équipes du classement. Sans oublier que, lors du premier tour, les Tourains avaient écrasé les Bullois sur le score de 5-1.
Y a-t-il de la revanche dans l’air? «On s’était fait marcher dessus, se souvient l’entraîneur de Bouleyres Duilio Servadio. Alors oui, je sens les joueurs encore plus motivés à jouer cette partie.» En plus de la notion de derby, cette rencontre est primordiale pour les Bullois, qui poursuivent leur remontada depuis le début du 2e tour. Toujours invaincus, ils ne comptent que trois points de retard sur le leader Portalban/Gletterens. «Si nous gagnons ce match, nous avons la possibilité de nous détacher du peloton et de continuer à espérer. Mais, en face, nous allons affronter une équipe qui a les moyens de battre tout le monde.»
En perte de vitesse ces dernières semaines avec trois défaites consécutives, les Tourains auront à cœur d’inverser cette tendance: «C’est sur ce facteur que nous avons travaillé cette semaine, explique Patrick Da Silva. Nous devons retrouver nos fondamentaux et notre force collective, qui ont fait notre force l’automne dernier. Bien sûr, il faudra aussi gérer
la notion de derby. Il y aura plus de monde, plus d’émotion. Sans oublier que Bulle est, avec Portalban/Gletterens, la meilleure équipe du groupe.» VAC

2e ligue inter
Dardania Lausanne - Le Locle hier soir
Colombier - Echichens hier soir
Portalban/Gletterens - Farvagny/Ogoz sa 17.30
Payerne - Ticino sa 17.30
Thierrens - Richemond sa 19.00
Bulle - La Tour/Le Pâquier di 10.00
Genolier-Begnins - Vallorbe-Ballaigues di 15.00

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...