Ecalex: la mémoire courte des référendaires

Un lecteur se prononce en faveur d’Ecalex, qui apporterait beaucoup de nouveautés.

Il y a presque une année, de terribles intempéries frappaient plusieurs régions du canton. La pluie s’est abattue. Elle s’est transformée en torrent. On se souvient de ces images de chalets entourés de boue à La Roche, de ces routes détruites à Plasselb, de ces caves remplies d’eau et de terre ailleurs dans le canton. Grâce aux forces d’intervention, en premier lieu les pompiers, chaque bâtiment a été mis hors de l’eau et des mesures de protection appropriées ont été mises en place afin de contrer les conséquences de nouvelles averses. D’autres maillons de la chaîne de sauvetage du canton de Fribourg sont intervenus, notamment l’ECAB, qui est un partenaire essentiel. Après lecture de la loi, j’observe qu’Ecalex apporte beaucoup de nouveautés pour aider les propriétaires à mieux protéger les bâtiments et les personnes contre les éléments naturels. Pour les centaines de membres des forces d’intervention (pompiers et protection civile) qui ont passé des jours et des jours à déblayer les gravats et les personnes qui sont intervenues pour sécuriser les lieux ou évacuer les personnes (police et service sanitaire), une meilleure prévention contre les éléments naturels est indispensable. Priver les Fribourgeoises et les Fribourgeois de tout ce qu’apporte Ecalex dans ce domaine, pour une question de principe de management du personnel, me semble disproportionné. Pour ma part, il ne fait aucun doute, je voterai oui à Ecalex le 21 mai prochain. Christophe Bifrare, Vuisternens-devant-Romont

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses