Pour éviter une nouvelle catastrophe

L’histoire incroyable de Chloé Kolly (La Gruyère du 9 mai), allergique à un médicament, provoque cette réaction.

Le 9 mai, dans votre journal, je lisais avec beaucoup de respect, de tristesse et de colère aussi le récit de Chloé Kolly. J’ai vécu à distance, mais proche dans mon cœur, l’évolution de ce terrible accident de santé qui a affecté Chloé, toute sa famille et son entourage. Pendant que Chloé se battait pour survivre, et aujourd’hui encore, sur les chaînes de la Radio Télévision suisse, on voit très régulièrement de la publicité pour l’un des médicaments incriminés, ce qui me révolte, tout en reconnaissant que,
depuis peu, nous pouvons entendre une recommandation presque inaudible, à savoir: «A éviter par voie orale.» Il me semble que le milieu de la pharmacologie devrait prendre toutes dispositions par rapport à ce produit afin d’éviter, à l’avenir, qu’une telle catastrophe ne vienne briser une nouvelle vie, même si c’est une sur un million. Jeanine Bobillier, Meyrin

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses