Gare de Châtel-St-Denis: le volet immobilier se précise

| ven, 09. juin. 2017

Après le volet ferroviaire et routier, le volet immobilier. Les TPF et la commune ont mis à l'enquête vendredi les plans des futurs quartiers de l'ancienne et de la nouvelle gare. Au total, ce sont 500 logements, 5000 m2 de commerces et 5500 m2 d'activités tertiaires ou artisanales qui seront créés. Soit un potentiel d'environ 1100 habitants et 500 emplois.

Le futur visage de Châtel-St-Denis se dévoile petit à petit. Les crédits d'investissement pour le volet ferroviaire et routier du projet de déplacement de la gare ainsi que la revitalisation du ruisseau du Tatrel seront soumis au vote du Grand Conseil et du Conseil général châtelois dans le courant du mois. Le volet immobilier a, lui, connu une nouvelle étape vendredi. Les TPF et la commune ont mis à l'enquête publique, dans la Feuille officielle, les Plans d'aménagement de détail des quartiers de la gare actuelle et de la future gare. «Deux secteurs qui pourraient accueillir près de 1100 habitants et 500 emplois», souligne Damien Colliard, syndic.

Le premier quartier s'articulera le long des rails actuels. Treize immeubles, de trois ou quatre étages (en plus du rez-de-chaussée), dont celui de la nouvelle administration communale, y seront construits. Ceux-ci comprendront environ 300 logements, 2000 m2 de commerces et 3000 m2 d'activités tertiaires ou artisanales. Quelque 440 places de parc, principalement souterraines, sont prévues.

Le second quartier, celui de la nouvelle gare, également appelé En Fossiaux, prendra place dans le champ le long de la route de Palézieux. En plus de la gare, il comptera sept nouveaux immeubles, de quatre à six étages, comprenant 200 logements, 3000 m2 de commerces et 2500 m2 d'activités tertiaires ou artisanales, ainsi que 390 places de parc souterraines. La gare routière y sera également aménagée.

Ces deux plans se trouvent à l'enquête jusqu'au 10 juillet prochain. D'après les TPF, les premières constructions devraient commencer «à l'horizon 2019 pour une mise en service dès 2021». Mais la réalisation de l'ensemble du projet s'étalera sur une quinzaine d'années, «en fonction des capacités d'investissement de TPF Immo et de l'absorption du marché», remarque Richelle Hartmann, porte-parole des TPF. Son coût est estimé par les TPF entre 170 et 200 mio de francs.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chez la famille Gremaud, un quotidien digne d’une colo

Christelle et Laurent Gremaud viennent d’accueillir leur quatorzième enfant.

L’une des plus grandes familles de la Gruyère vit dans sa maison de Marsens une existence presque tranquille.

L’organisation familiale repose en partie sur la collaboration des plus grands qui se chargent avec plaisir de la garde des petits.

CLAIRE PASQUIER

FAMILLE NOMBREUSE. «Certains disent qu’on ne fait pas assez d’enfants en Suisse. D’autres qu’on est t...