Sauvée, la fresque sera intégrée au parking

jeu, 29. juin. 2017

Les TPF ont décidé de sauvegarder la peinture murale de la gare routière de Bulle, en l’intégrant au parking souterrain du futur quartier d’habitations.

PRISKA RAUBER
Bulle. La peinture murale de la gare routière de Bulle fait suer bien des têtes. Notamment celles des Transports publics fribourgeois (TPF), propriétai-res des lieux, et celles de l’association Patrimoine Gruyère-Veveyse. Cette dernière entend sauver cette fresque de 300 m2, réalisée en 1990 par six artistes de la région, dont les TPF avouent n’avoir pas mesuré tout de suite l’importance. C’est chose faite aujourd’hui.
Ils vont la conserver intacte, intégrant le mur qui la porte dans le nouvel aménagement prévu à cet endroit: le parking souterrain du futur quartier d’habitations de la Côte du Moulin. Une étude technique commandée par les TPF a confirmé cette possibilité, non sans coûts et contraintes techniques supplémentaires.
«La structure actuelle induit que le mur ne tient pas tout seul, détaille Frédéric Lampin, directeur de TPF Immo. Il va donc falloir assurer le démontage de la gare routière sans toucher au mur, et trouver un moyen technique de le maintenir debout. Mais c’est possible.»

Chemin d’accès
Et Frédéric Lampin de souligner que «non seulement on accepte de tout faire pour garder cette fresque mais, en plus, on va au bout de la démarche, en créant un corridor qui permettra de l’observer». Elle sera visible par un chemin d’accès dont les clés seront données à Patrimoine Gruyère-Veveyse, précise le porte-parole des TPF, Stéphane Berney. «Nous leur confierons ce bien, en quelque sorte.» Sur cette base «et avec enthousiasme», les TPF ont donc proposé une convention à l’association. «La balle est maintenant dans son camp.»

Liés par la convention
L’entreprise de transports publics espère ainsi que la section de Patrimoine suisse lève son recours, déposé en janvier auprès des services de l’Etat, contre la décision du Conseil communal. Ce dernier avait en effet rejeté, fin 2016, l’opposition de Patrimoine Gruyère-Veveyse au Plan d’aménagement de détail de la nouvelle gare (La Gruyère du 12 janvier). Une opposition déposée dans le but de garantir la sauvegarde de cette œuvre d’art.
Si l’association apprécie la bonne volonté des TPF, elle demeure toutefois prudente sur les termes de la convention. «Nous sommes ravis de l’esprit d’ouverture des TPF et d’entendre que l’œuvre peut être sauvegardée, souligne son président, Steve Gallay. Mais reste une question centrale que nous devons étudier: comment s’assurer qu’un futur acquéreur ne pourra pas la détruire?»
Inutile d’envisager un potentiel changement de propriétaire, répondent les TPF. «Ces terrains nous appartiennent et le but est de les valoriser, que ce quartier d’immeubles intègre notre parc afin d’en tirer du financement pour d’autres projets, précise Stéphane Berney. Et si une hypothétique vente devait intervenir dans
X années, les nouveaux propriétaires seraient aussi liés par cette convention. Une convention qui, par ailleurs, donne encore plus de crédit à cette fresque.»
Du côté de la section de Patrimoine suisse, on se défend de vouloir «empêcher tout changement en mettant le passé sous cloche». «Notre démarche vise une prise de conscience sur l’importance d’un patrimoine, sur l’importance de cette œuvre.» En cela, au moins, le but est atteint. Mais ce qu’espère finalement Patrimoine Gruyère-Veveyse, c’est que la fresque soit élevée au rang de bien protégé par le Service des biens culturels, afin d’assurer durablement sa protection. Deux moyens pour ce faire: que la commune l’inscrive comme tel lors de la prochaine révision du PAL ou que ses propriétaires, donc les TPF, initient la démarche. Ce qui dépasse le cadre de leur mission, estiment-ils. ■

 

Selon la convention des TPF, il sera toujours possible d’observer la fresque réalisée en 1990 par Jacques Cesa, Georges Corpataux, Pierre-André Despond, Dominique Gex, Jacques Rime et Daniel Savary. Photo Chloé Lambert

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...