«Inclinons-nous…»

L’article sur la concurrence étrangère dans le domaine du verre et des fenêtres fait réagir (La Gruyère du 8 août).

A gauche en bas de la page 3, La Gruyère du 8 août, le clown blanc: lui, défenseur patenté de l’industrie, des arts et métiers suisses n’a rien à voir avec cette histoire de matériaux polonais qu’on pose à Bulle dans des immeubles où il n’a fait que vendre le terrain, même si sa société détient le permis de construire et qu’elle est un des propriétaires des immeubles. 

De toute façon, ce geste, que certains esprits chagrins pourraient juger malvenu de la part d’un farouche défenseur des valeurs, de l’identité et des frontières suisses, n’a été accompli, avec l’abnégation qu’on devine, que dans le but de financer des investissements  pour une entreprise suisse qui vend en Suisse du bois suisse. Sacrifier ainsi ses propres valeurs pour le bien d’une entreprise suisse! Inclinons-nous et disons merci... 

A droite en bas de la même page, l’Auguste: il est favorable à l’instauration de critères en lien avec le développement durable. Nous devons nous montrer créatifs... Y cause de quoi? Quel rapport avec des vitres polonaises et des graviers français?

Quand j’allais au cirque, c’était à peu près la même chose; il y en avait un qui racontait des histoires, l’autre qui les gobait et qui finissait toujours par se faire avoir. Un peu plus simple, beaucoup plus drôle. Quels tristes clown il nous reste aujourd’hui! Et que dire de leurs comparses, fâchés surtout parce qu’il n’ont pas leur part de galette? Albert Friedli, Charmey

 

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Changements majeurs prévus au nord de Bulle

La ville de Bulle a mis hier à l’enquête le réaménagement du secteur des centres commerciaux, au nord. Trois changements majeurs en vue: une nouvelle route, des feux de régulation et une esplanade.

PRISKA RAUBER

Ça y est, l’arrivée à Bulle par la route de Riaz et ses centres commerciaux va connaître des changements majeurs. La ville a mis hier à l’enquête publique, jusqu’au 13 mai, le réaménagement de c...