Aprindre a yêre

En patois
En français

 

L’i a di bon patêjan ke l’an dou mô dè yêre le patê. M’an de chin. L’è drôlo dè vêre di dzin ke l’an le patê din la titha, din la vouê è din le kà…è ke l’an pâ din lè j’yè. Tyè fudrè-the fére po l’ou j’aprindre?

Bin kotyè j’on le yêjon a hôta vouê. Ch’on intin chin k’on vê l’è poutithre pye fachilo. Portan l’ortografe l’è jou chinplifyâye du l’i a dza ouna trintanna dè j’an. Le dikchenéro pou chè trovâ bin utilo, ma l’è kemin din le dikchenéro franché: lè vèrbe chon rintyè a l’infinitif. Ègjinpio le vèrbe ithre l’i è bin, ma adon: i chu, t’i, i l’è, no chin, vo j’ithè i chon , l’è bin normal ke vo lè trovâdè pâ inke. Vo j’alâdè trovâ, d’uche a pou dè tin lè “conjugaisons” in linye avu le dikchenéro patê, to chin chu vouthra trâbyèta.

Hou ke van chuêdre lè kour dè patê fan di grô j’yè kan fô l’ou j’aprindre le prèjin, le pachâ, l’inparfè. Pêjin pâ tru dè tin avui chin. L’an invide dè dèvejâ è chuto dè konprindre. Le richto vindrè dza. Le min alêgro por là, lè dè trovâ kôkon po dèvejâ avu là.

In dèpye dè chin, no j’èkrijin pâ ti dè la mima fathon. L’è poutithre on boun’afére. Chin vo bayè l’èpâhyo dè fourgenâ le dikchenéro po vouityi apri lè mo ke vo j’i pâ konprê! Parmo ke hou mo, i ègjichton, ma i chon pâ chovin inpyèyi pê to le mondo. L’è l’okajyon dè lè j’aprinde. L’è kemin avu le franché. Anne Marie Yerly

 

Apprendre à lire

Il y a de bons patoisants qui ont du mal à lire le patois. On m’a dit cela. C’est curieux de voir des gens qui ont le patois dans la tête, dans la voix et dans le cœur….et qui ne l’ont pas dans les yeux. Que faudrait-il faire pour leur apprendre?

Quelques-uns le lisent à haute voix. Si l’on entends ce que l’on voit c’est peut être plus facile. Pourtant, l’orthographe fut simplifiée, il y a déjà une trentaine d’années. Le dictionnaire peut se trouver bien utile, mais il est comme le dictionnaire français: les verbes ne sont qu’à l’infinitif. Exemple le verbe être y est bien, mais alors : je suis, tu es, il est, nous sommes, vous êtes, ils sont, c’est bien normal vous ne les trouvez pas. Vous trouverez d’ici peu de temps les conjugaisons en ligne, avec le dictionnaire patois. Ceci sur votre tablette.

Les personnes qui vont suivre les cours de patois font de grands yeux lorsqu’il faut leur apprendre le présent, le passé, l’imparfait. Ne perdons pas trop de temps avec ça. Ils ont envie de parler et surtout comprendre. Le reste viendra bien. Le moins rigolo souvent pour eux, est de trouver des interlocuteurs.

En plus de cela, nous n’écrivons pas tous de la même façon. C’est peut être une bonne chose. Ceci vous donne l’occasion de fouiller le dictionnaire pour chercher les mots que vous n’avez pas compris! Parce que ces mots existent, mais ils ne sont pas souvent employés par tout le monde. C’est l’occasion de les apprendre. C’est comme avec le français. Anne Marie Yerly

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending