L’horizon se dégage sur les flancs de La Berra

sam, 01. jui. 2017

Satisfaits des solutions proposées, les opposants à la modification du PAL de La Roche s’engagent à ne pas le contester. Une avancée notoire pour le projet de développement estival de La Berra.

JÉRÔME GACHET

Tourisme. A première vue, on se dit que le dossier repart de zéro. Fausse impression: la remise à l’enquête du Plan d’aménagement local (PAL) de La Roche marque une étape cruciale pour le projet touristique de La Berra. En clair, un terrain d’entente a été trouvé entre la station et la commune d’un côté et les opposants de l’autre.
Satisfaits des solutions proposées, Pro Natura, le WWF et la Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage s’engagent en effet à ne pas contester la nouvelle version du PAL, annoncée hier dans la Feuille officielle.
Lors de la première mise à l’enquête, déposée en mars 2016, trois points faisaient problèmes. Tout d’abord, le tracé d’une des deux pistes de descente de VTT. «Elle passait dans la forêt de La Joux, proche de l’état sauvage», explique Luca Maillard, chargé d’affaires à Pro Natura. Après discussions, les responsables de la station ont finalement déplacé le tracé en lisière. «Cela aura aussi un impact important sur la nature, mais la forêt sera préservée», poursuit Luca Maillard.
Un autre sujet de désaccord concernait le chalet de La Berra. Craignant la création d’un «hôtel» qui détonnerait à proximité d’une zone de tranquillité, Pro Natura a demandé que seul le tenancier puisse y passer la nuit. Requête elle aussi acceptée.
Enfin, un des quatre sentiers thématiques prévus a été supprimé du projet, car situé dans une zone sensible.

«Beaucoup de leste»
Dans un camp comme dans l’autre, on estime avoir mis de l’eau dans son vin. «Nous lâchons beaucoup de leste, mais le projet avance», affirme Bertrand Gaillard, conseiller communal à La Roche.
Un discours que partage Claude Brodard, président des remontées mécaniques de La Berra: «Normalement, cette modification du PAL ne devrait pas faire l’objet d’oppositions, puisque tout a été réglé lors des séances de conciliation. Cela dit, je reste prudent. Voilà cinq ou six ans que nous travaillons sur ce projet qui, après l’hiver, doit nous permettre d’élargir notre offre aux autres saisons.»
Outre les pistes de VTT et les sentiers thématiques, le projet prévoit encore une place de jeux, deux tables panoramiques et des sentiers raquettes. Ces éléments figurent également dans la Feuille officielle d’hier, mais au chapitre des permis de construire.
C’est sur cet aspect que de nouveaux obstacles pourraient se dresser. Oppositions en vue? «Nous allons étudier ce volet du dossier», répond, prudent, Luca Maillard (Pro Natura).
La Société des remontées mécaniques profitera des démarches administratives actuelles pour mettre à l’enquête l’assainissement de la piste de ski qui relie l’arrivée du télémixte au gîte d’Allières. Selon Claude Brodard, elle souffre d’érosion, rendant difficile le passage de la dameuse.
Sur le plan financier, les in-cidences ne devraient pas être importantes. Pour rappel, 420 000 francs ont été budgétisés pour les pistes de VTT et 165 000 francs pour les autres projets. Propriété de l’Etat, le chalet ne sera en revanche pas rénové dans l’immédiat.
Aux chiffres articulés, il faut ajouter 10 000 francs pour la demande de modification du PAL. Une facture que Bertrand Gaillard trouve particulièrement salée.

Du retard
Ce qui est certain, c’est que le projet prend du retard. Il y a une année, les responsables de la station espéraient concrétiser le projet d’ici l’été… 2017. Ce qui inspire cette réflexion empreinte de lassitude à Bertrand Gaillard: «Si, dans cette région, quelqu’un désire réaliser un projet touristique, il faut qu’il le fasse avant l’âge de 60 ans. Sinon, il ne le verra pas son vivant.» ■

 

Le télémixte ouvert cet été
Si la station attend avec impatience sa nouvelle offre touristique, le télémixte sera en service durant l’été, dès aujourd’hui. Dans un communiqué de presse, les responsables de la station annoncent plusieurs manifestations comme la Bénichon de La Berra, le 9 juillet, une initiation de lutte suisse, le 2 septembre, ou le Préalpes Trail du Mouret, le 17 septembre. Pour la première fois, la station sera desservie tous les week-ends par les bus TPF durant l’été, avec trois allers le matin et trois retours l’après-midi. JG

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...