Le tsôtin

En patois
En français

 

A la ruva d’on piti liti, chityi ou pi dou Molèjon, la brijon di j’âlè dè la farfalanna m’anonthyè le tsôtin rè-pri.

Totè chouârtè dè kolà bregolon lè vècherè dè nouthra bala montanye. Mè j’yè ch’inpyon dou payijâdzo bènirà è tyé di patchi botyatâ dè la pyanna, yô le galé chi brechè lè byâ. Dou tsathi i viyè tornèlètè a l’intoua di tyintè vôlon ryondênè è tourtourèlè. Dè la Charna, alêgra è nontsalinta kemin la Bala-Luce akutin lè j’afriyindàjè dzanyè dè ha routha dè Konto Mitchi. 

Galé tsôtin! Te fâ a rijolâ lè pye potu. T’inrubanè lè tsô è dèvêchè la châva ardinta din lè vênè di j’omo è di pyantè. T’intrètsantè lè chindolè dè la ya. Te bayè i j’amouirà l’invide dè chè betâ la kouârda ou kou. T’inpyè lè kurti di pye fin j’arôme è pê lè dzordi, te bayè la chavà a la frete. 

Prou chur ke du tin j’in tin, l’èyudzo tsifrèrè la yê è l’oura boukanèrè le robuchto tsâno. N’in d’è dinche, mimo lè pye grô chavan poron rin tsandji. Le rèvi no di: I fâ toudoulon bi tin po kôkon.

Vo kouâjo a tot’è a ti on tsôtin garni dou pye bi di chèlà, LE BOUNEU! Bèrnâ Chaney

 

L’été

Au bord d’un petit étang, situé au pied du Moléson, le bruissement des ailes de la libellule m’annonce le retour de l’été.

Toutes sortes de couleurs émaillent les versants de notre belle montagne. Mes yeux s’emplissent du paysage heureux et paisible des pâturages fleuris de la plaine, ou le joli souffle du vent berce les blés. Du château aux vieilles tourelles à l’entour desquelles volent hirondelles et tourterelles. De la Sarine, allègre et nonchalante ainsi que la Belle Luce écoutant les alléchants mensonges de ce coquin de Comte Michel.

Joli, gentil été! Tu fais sourire les plus grincheux. Tu enrubannes les pentes abruptes et déverse ta sève ardente dans les veines des hommes et des plantes. Tu enchantes le petit sentier de la vie. Tu donnes aux amoureux l’envie de se passer la corde au cou. Tu emplis les jardins des plus fins arômes et dans les vergers, tu donnes la saveur aux fruits.

Pour sur que de temps en temps, l’éclair griffera le ciel et le vent taquinera le robuste chêne. C’est ainsi, même les plus grands savants ne pourront rien y changer. Le proverbe nous dit: «Il fait toujours beau temps pour quelqu’un».

Je vous souhaite à toutes et à tous un été agrémenté du plus beau soleil: le bonheur! Bèrnâ Chaney

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un habitant anonyme et poète fleurit toute une rue de Bulle

Les habitants de la rue du Russalet se sont émerveillés devant les parterres de fleurs qui ont poussé cet été, après la coupe de 60 arbres. Ils ont pensé en remercier la ville. Or, elle n’y est pour rien. C’est un simple habitant, amoureux du langage des fleurs, qui les a payées, plantées.