Sept incendies dans la Broye

| sam, 15. jui. 2017

Des fermes et des champs de l'Institut équestre national d'Avenches (IENA) ont été la proie des flammes cette nuit. Aucun blessé humain n'est à déplorer, indiquent les polices fribourgeoise et vaudoise. En revanche, une quinzaine d'animaux ont péri. Sept foyers d'incendie ont été distingués. La piste criminelle est privilégiée.

La centrale de la police fribourgeoise a reçu plusieurs appels dans la nuit de vendredi à samedi, vers minuit et demi, pour signaler un début d’incendie sous le pont d’autoroute A1 entre Domdidier et St-Aubin. Sur place, il a été constaté que deux champs d’orge avaient pris feu sur une surface d’environ 2000 m2. Durant l’intervention, les gendarmes fribourgeois ont remarqué un troisième feu localisé sur le site de l’Institut équestre national d’Avenches, ajoute le communiqué. Une grange et une écurie qui hébergeaient une quinzaine de poneys et autant de chevaux étaient la proie des flammes. Simultanément, trois autres incendies étaient signalés, à savoir celui d’une machine agricole à Villars-le-Grand, d’un champ d’orge à Avenches et des balles de pailles entre Salavaux et Avenches.
Les services du feu et la Gendarmerie vaudoise et fribourgeoise sont immédiatement intervenus sur le site de l’IENA. La grange et l’écurie servant de hangar pour les animaux ainsi que l’habitation attenante de l’écurie ont été entièrement détruites. Les autres maisons sises dans l’enceinte des lieux sinistrés ont pu être protégées par les pompiers. Personne n’a été blessé. Cependant, une quinzaine d’animaux (poneys et chevaux) ont péri dans ces incendies. Les pompiers sont parvenus à maîtriser l’ensemble de ces incendies dans la matinée.
Ces nombreux incendies ont nécessité l’engagement de sapeurs-pompiers de divers SDIS Broye-Vully, Avenches, Payerne, Morat, St-Aubin, Domdidier, Lausanne, Belmont-Broye, des inspecteurs cantonal du feu Vaud et Fribourg, de plusieurs patrouilles et agents des polices cantonales vaudoise et fribourgeoise, d’une ambulance de Morat, de l’ESU, du SSO, de deux vétérinaires et d’employés de la Romande énergie.

Les investigations sont en cours pour identifier l’origine des sept foyers d’incendie. Le procureur de service vaudois a été renseigné et l’enquête est menée par les spécialistes du groupe incendie et de la brigade de la police scientifique (BPS) de la Police de sûreté vaudoise avec l’appui des gendarmes de la région. Au vu des circonstances, la piste criminelle est privilégiée. Les polices cantonales lancent un appel à témoins.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses