Vounetz, une vitrine inédite pour les produits des alpages

| sam, 22. jui. 2017

La Société fribourgeoise d’économie alpestre fête son 120e anniversaire. A cette occasion, un concours de produits d’alpage avait été organisé en 2016. Les résultats ont été proclamés hier à Vounetz.

PAR DAMIEN SPOZIO

Cors des Alpes, lancer de drapeau et musique folklorique. Les hauts de Charmey étaient décidément bien animés ce vendredi. Et pour cause, 120 ans, cela se fête.
Depuis 1897, la Société fribourgeoise d’économie alpestre (SFEA) n’a cessé d’œuvrer pour le bien-être des populations de montagne et pour la mise en valeur des productions alpestres. Si de nombreuses améliorations peuvent être constatées aujourd’hui, quant à la qualité des produits d’alpage notamment, «les buts de la société restent inchangés», a assuré devant la presse Fré-déric Ménétrey, son secrétaire.


Un grand concours
Pour marquer son anniversaire, la SFEA a vu grand. «Nous voulions une fête qui ait du sens», précise Frédéric Ménétrey. Pour ce faire, plusieurs producteurs alpestres avaient été invités, l’année dernière, à présenter leurs produits à un concours. Ils sont nombreux à avoir répondu présent. Au total, 57 participants pour 100 produits présentés. Un réel succès. «On ne s’attendait pas à une telle participation», avoue André Remy, responsable du concours.
De quoi donner du travail au jury, composé de huit membres. Ces derniers se sont rassemblés deux fois en 2016 pour mettre à l’épreuve le panel de produits. Outre les «stars incontestées» du concours que sont le gruyère d’alpage AOP et le vacherin fribourgeois AOP, d’autres fromages et produits laitiers ont su ravir les papilles du jury: sérac, fromages frais, pâte molle ou mi-dure… Ainsi que des viandes, cuisinées sans ajout, et du miel. Certains d’entre eux sont en vente aujourd’hui lors de la journée de festivités.
Du travail d’expert pour des jurés qui ont travaillé avec «compétences et sérieux», note André Remy. Pour les fromages, quatre critères étaient de mise: l’aspect extérieur, la conservation, la texture et le goût.
Et c’est seulement hier, après une longue attente, que sont tombés les résultats. Médailles et diplômes ont pu être distribués aux plus méritants. Ainsi que des prix, en espèces. Chaque participant s’est également vu offrir une plaquette, en souvenir de la compétition.


Des approches différentes
Ouvert à tous les exploitants d’alpage, le concours a permis une mise en valeur de bon nombre de produits différents. L’expérience des participants diffère également. «J’en suis à ma dix-neuvième année d’apprentissage», plaisante Gérard Biland. A l’alpage des Invuettes, ce dernier aime «jouer avec les goûts» et inventer de nouvelles recettes. Difficile de ne pas être surpris par ses petits fromages lactiques à l’abricot, à la gelée de sureau ou encore au caramel au beurre salé.
«Je me vois un peu comme une cuisinière qui adapte ses recettes», lance-t-il. Une stratégie qui paie. Celui qui n’est pas fromager de formation, mais qui a appris «sur le tas» a raflé pas moins de trois médailles, dont une d’or pour son Camenbil, un fromage à pâte molle. Sans oublier un diplôme pour sa tomme ciboulette-échalote.
Alexandre Murith, sur son alpage de Tsermon, témoigne d’une autre approche, ainsi que d’une autre expérience dans le métier. «J’ai de la chance d’avoir mon papa avec moi», confie-t-il. S’il se considère encore comme un «novice», il s’est pourtant vu gratifié d’une médaille d’or pour son gruyère d’alpage AOP, l’une des catégories comptant le plus de participants! «A mon avis, la flore consommée par les vaches a eu beaucoup d’importance pour le goût du fromage», lance-t-il. Et il est vrai qu’à environ 1700 mètres, altitude jusqu’à laquelle broutent ses vaches, celle-ci s’avère plutôt particulière. ■
 

----------------------------

 

Une fête ouverte au public


Ce samedi, dans le cadre de la journée alpages ouverts, le public est attendu dès 9 h, à Vounetz, pour des moments riches en découvertes. Il y aura des démonstrations de fabrication de gruyère d’alpage AOP et de vacherin AOP. Le club des lutteurs de la Gruyère sera également présent. Le marché du terroir, quant à lui, proposera divers produits d’alpage qui ont participé au concours organisé pour le 120e anniversaire de la Société fribourgeoise d’économie alpestre. Le tout sur fond de musique folklorique. Six cors des Alpes seront aussi de la partie, accompagnés d’un lanceur de drapeau. A noter que les désormais célèbres charrettes de la Jeunesse de Charmey seront présentées durant la journée. La fête étant consacrée aux alpages, un chemin didactique permettra d’en apprendre un peu plus sur eux. DS

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...