Bilan réjouissant pour le festival de cors des Alpes

| dim, 20. aoû. 2017

A l'issue du festival de cors des Alpes, dont la 2e édition s'est tenue samedi à Sâles, les organisateurs se disent enchantés. Sans se risquer à avancer de chiffres, ils relèvent «la très grosse affluence tout au long de la journée» et donnent rendez-vous au public en 2020. «On décale d'une année, car en août 2019, il y aura déjà la Fête des vignerons».

Seize formations se sont succédées samedi sur le site de la menuiserie Luc Oberson, aux Croisées de Sâles. Moments forts de la journée, les différents morceaux d'ensemble ont réuni plus d'une centaine de souffleurs. Soit une quarantaine de plus que lors de la précédente édition, en 2015.

Pour expliquer cet engouement, Claude Castella, président de l'Echo du tunnel, la société organisatrice, avance les bons résultats décrochés par son groupe au Festival international de Nendaz, référence du genre, et «la solidarité qui règne au sein de la petite famille du cor des Alpes».

Les yodleurs, chanteurs, joueurs de schwytzoise, sonneurs de cloches, lutteurs et même claqueurs de fouet étaient évidemment également de la partie. Comme dans toute fête folklorique qui se respecte.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...