Deux enfants disparus et retrouvés sains et saufs à Châtel-St-Denis

jeu, 03. aoû. 2017

Mercredi matin, à Châtel-St-Denis, deux enfants ont été portés disparus, peu après qu’ils soient partis en promenade avec leur chien. Suite aux recherches, ils ont été retrouvés sains et saufs après quelques heures.

Mercredi, vers 10 h, la police cantonale était avisée de la disparition de deux garçons âgés de 5 et 7 ans, accompagnés de leur chien, dans la forêt du Chaussin à Chatel-St-Denis. Afin de retrouver les enfants, la colonne de secours de la Veveyse a été engagée.
Le premier garçon, âgé de 5 ans, a été retrouvé par une automobiliste de passage à Châtel-St-Denis, sur la route de Montreux, à proximité du pont de la Veveyse de Fégire.
Les recherches de la police cantonale, dans la forêt escarpée, située en amont des falaises de la Veveyse de Fégire, ont permis de localiser et de secourir le garçon de 7 ans, bloqué dans la pente, mais en bonne santé. Libéré de sa situation inconfortable par la colonne de secours de la Veveyse, l’enfant de 7 ans a été soumis à un contrôle médical par les ambulanciers du Sud fribourgeois dépêchés sur les lieux.
Au total, une trentaine de personnes ont participé au dispositif de recherche, dont une patrouille de la Police cantonale vaudoise.
Les enfants ont pu être remis à leurs parents. Cette famille française est en vacances dans la région.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chez la famille Gremaud, un quotidien digne d’une colo

Christelle et Laurent Gremaud viennent d’accueillir leur quatorzième enfant.

L’une des plus grandes familles de la Gruyère vit dans sa maison de Marsens une existence presque tranquille.

L’organisation familiale repose en partie sur la collaboration des plus grands qui se chargent avec plaisir de la garde des petits.

CLAIRE PASQUIER

FAMILLE NOMBREUSE. «Certains disent qu’on ne fait pas assez d’enfants en Suisse. D’autres qu’on est t...