Le procureur demande la levée de l’immunité de Marie Garnier

| ven, 04. aoû. 2017

L’affaire des fuites dans les médias concernant les relations entre la préfecture de la Sarine et le Conseil d’Etat connaît un nouveau rebondissement. Jeudi, le procureur général Fabien Gasser a requis la levée de l’immunité de la conseillère d’Etat Marie Garnier.

Si le Grand Conseil accepte cette procédure, le procureur pourra auditionner la conseillère d’Etat. Informée de cette demande, Marie Garnier a salué, selon le communiqué du Ministère public, la volonté du Ministère public de faire la lumière sur l’ensemble des circonstances de l’affaire. Le communiqué rappelle également que la présomption d’innocence demeure et précise «qu’une demande de levée d’immunité n’est en aucun cas synonyme de condamnation pénale».

Commentaires

On va peut-être enfin savoir qui a fait quoi dans cette affaire de fuite. Ce qui me fait par contre un peu tiquer est de lire que cette personne aurait demandé d'elle-même la levée de son immunité si cela n'avait pas été fait par la justice. De qui se moque-t'elle ? Elle pouvait déjà le demander avant sans attendre les conclusions. Non ? Je trouve personnellement que cela commence à faire beaucoup pour une même personne (en plus des autres problèmes du passé). Question : va-t'on vraiment ôser aller au bout de la procédure et éventuellement condamner cette personne ? De toute façon je trouve désolant ce comportement (coupable ou pas).

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Dans le sud du canton, quatre sites éoliens retenus par l’Etat…

Le canton a inscrit sept parcs éoliens, pouvant accueillir jusqu’à 66 mâts, dans son Plan directeur, actuellement en consultation. Ceux-ci ont été sélectionnés selon des critères sociaux, environnementaux et économiques. Les sites du Cousimbert/La Berra et de Semsales notamment passent à la trappe.