Champion romand du Pédibus grâce aux efforts de coordination

| mar, 19. sep. 2017

Avec 73 lignes Pédibus en service, le canton de Fribourg est le meilleur élève romand. Deux événements y sont consacrés cette semaine: à Chevrilles hier et à Fribourg vendredi, où l’école de la Vignettaz.

XAVIER SCHALLER

Vendredi a lieu la Journée internationale «à pied à l’école». A cette occasion, parents, grands-parents et enseignants sont invités à accompagner les élèves durant leurs trajets scolaires.
Le cercle de Chevrilles-Tinterin a pris de l’avance, en fêtant ses lignes Pébibus hier déjà. «C’est la tradition, explique Séverine Emery, coordinatrice cantonale du Pédibus. Ce jour-là, la commission scolaire organise les trajets à pied dans chaque quartier. Tous les enfants se réunissent et cheminent ensemble, accompagnés d’un adulte, comme un vrai Pédibus.» Sur l’une des lignes fonctionnant à l’année, un clown a emboîté le pas aux enfants, ainsi que des personnalités sportives et des élus locaux.


Question de coordination
Avec 73 lignes, le canton de Fribourg est le champion romand du Pédibus. «Le concept est né à Lausanne», rappelle Françoise Lanci-Montant, de l’Association transports et environnement (ATE). Mais il y est un peu en sommeil, en raison d’un manque de suivi et de continuité. Selon elle, c’est maintenant dans le canton de Fribourg que le concept fonctionne le mieux. «Avec une supercoordination entre la police, le canton et, depuis deux ans, la ville de Fribourg.»
Pour rappel, en 2015, la police cantonale avait annoncé à la ville qu’elle devrait se passer des enfants patrouilleurs scolaires. «Cette manière de fonctionner était, selon la police, trop dangereuse», explique Antoinette de Weck, conseillère communale responsable des écoles.
La ville a voulu les remplacer par des adultes, dans les quartiers de la Vignettaz et du Jura. «Mais nous n’avons pas trouvé assez de volontaires. Et nous ne voulions pas, comme le font d’autres communes, payer ce service.»


Plan de mobilité scolaire
Le Conseil général a alors alloué un montant de 30 000 francs pour trouver une solution. «Après avoir discuté avec les différents organismes, nous avons mis la moitié de la somme pour les lignes Pédibus. L’autre moitié a servi à financer un plan de mobilité scolaire pour l’école de la Vignettaz. Ce mandat a été confié à l’ATE, car ce sont les seuls à réaliser ce type d’étude.»
Dans le cadre de la Journée «à pied à l’école», diverses activités sont organisées ce vendredi pour les élèves de l’établissement scolaire concerné. Comme à Chevrilles, un clown accompagnera une ligne Pédibus. Un autre accueillera les enfants à leur arrivée à l’école de la Vignettaz.
«La route de la Gruyère, qui passe devant l’école, sera fermée à la circulation, de 7 h à 14 h», note Séverine Emery. Avec les frères Guillaume, les parrains du Pédibus Fribourg, les enfants pourront notamment dessiner et pique-niquer sur le bitume.
Mais un plan de mobilité ne se résume pas à un état des lieux. Des recommandations suivront cet automne, avant une campagne d’information pour les parents et les élèves. «Nous allons aussi proposer de garder les 30 000 francs au budget pour réaliser d’autres plans de mobilité scolaire, un en 2018 et un en 2019. Dans les quartiers du Jura et du Schoenberg, cela nous semble nécessaire», note Antoinette de Weck. ■

 

--------------------------

 

Les risques du trajet scolaire

Depuis quatre ans, l’Association transports et environnement (ATE) propose des plans de mobilité scolaire. Une quinzaine d’entre eux ont été réalisés en Suisse romande. Dans le canton, le premier est en cours, pour l’établissement primaire de la Vignettaz, à Fribourg.
«D’abord, nous effectuons une enquête qui tient compte du vécu des usagers», indique Françoise Lanci-Montant, responsable du bureau-conseil de l’ATE. Les élèves répondent, s’ils le désirent, à un questionnaire en classe. Tous les parents en reçoivent également un, ainsi que les enseignants. «A la Vignettaz, les taux de retour ont été très bons: 85% pour les enfants, 81% pour les parents et 50% pour les enseignants.»
Dans leurs réponses, les parents se sont montrés, par exemple, inquiets de la vitesse des voitures et de leur nombre. Les enfants ont encore plus fréquemment dénoncé le problème des véhicules parqués sur les trottoirs. «Pour compléter l’analyse, des entretiens ont été menés avec d’autres partenaires liés à l’enfance: crèches, bibliothèques, centres sportifs.»


Carte des points noirs à éliminer
Le plan de mobilité scolaire proprement dit comprend deux éléments essentiels: une carte des itinéraires et une carte des points noirs. «Nous savons ainsi combien d’enfants passent à quel endroit et quelles sont les zones jugées problématiques.» Pour chaque école, on compte généralement entre 35 et 55 points noirs, qui sont classés dans le plan en trois catégories de priorité selon le nombre d’enfants qui passent et le nombre de fois que l’endroit est cité dans les questionnaires.
«Pour cette évaluation, nous nous rendons aussi sur place avec des membres du Bureau fédéral de prévention des accidents (BPA).» Il arrive en effet qu’un passage soit jugé dangereux par les usagers, mais que le BPA le considère comme bien aménagé. «Dans ce cas, il faut réfléchir au ressenti des piétons, comprendre pourquoi ils ont une impression de danger.» A l’inverse, il arrive qu’un lieu paraisse problématique aux yeux des spécialistes, alors qu’il avait été peu signalé.
Ce travail débouche sur des recommandations adressées aux autorités – dès cet automne pour la Vignettaz – et à des actions de sensibilisation en faveur des enfants. «Un journal est édité et distribué aux parents, note Françoise Lanci-Montant. Comme nous les avons sollicités au début de l’action, il est normal qu’ils aient un retour.»
La réalisation des travaux dépend ensuite de la commune – qui ne veut pas se prononcer pour l’instant. Mais l’ATE reste à la disposition des différents acteurs pour le suivi. «Tout ne peut évidemment pas être mis en place tout de suite. S’il y a, par exemple, des travaux prévus à un endroit critique, nous pouvons retourner sur place.» XS

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending