Départ de jour exceptionnel pour la Gordon Bennett

| jeu, 07. sep. 2017

La Coupe Gordon Bennett part généralement de nuit pour éviter le trafic aérien. Sauf cette année, où le décollage commencera à 19 h 30.
Un véritable tour de force pour cette 61e édition, organisée à Epagny.


«Gruyères est assez proche de Genève et de Zurich. Mélanger ce trafic très lent au trafic commercial ne sera pas évident.» Sacha Pipoz travaille depuis vingt-cinq ans comme contrôleur aérien à Genève. Il est aussi responsable coordinateur du trafic aérien pour la Gordon Bennett 2017.
Six collègues de Skyguide ont intégré avec lui l’équipe d’organisation de cette 61e édition de la course. Leurs compétences et leur travail de coordination ont permis d’imaginer un départ de jour. Un challenge qu’aucun organisateur n’a osé relever dans l’histoire récente de la Gordon Bennett.
Est-ce que le départ pourrait être retardé si les vents poussent directement les aérostiers sur l’aéroport de Genève? «Les prévisions actuelles les amènent plutôt vers celui de
Zurich. Mais ils arriveront assez tard.» A partir de 20 h 30, les décollages d’avion sont moins nombreux. Il est possible de réserver des altitudes aux ballons et de diriger le trafic commercial autour ou en dessous d’eux. «Chaque ballon est équipé d’un transpondeur, comme les avions de ligne, et apparaît sur les écrans des contrôleurs aériens.»
Ouvrir les pays à la compétition
Le travail de Sacha Pipoz et de son équipe a aussi consisté à ouvrir le maximum de pays à la course. «Nous avons négocié avec les gouvernements et les services de contrôle aérien, pour qu’ils autorisent le survol et l’atterrissage des ballons sur leur territoire.» Certains pays ont des réglementations particulières, comme l’interdiction du vol à vue au-dessus de 3000 pieds ou de nuit. «Pour ces régions, les équipages de la Gordon Bennett bénéficient d’autorisations spéciales.»
La carte des pays ouverts est à peu de chose près la même que l’an passé…

Retrouver cet article dans son entier, ainsi que d'autres sujets sur la Gordon Bennett dans notre édition papier ou numérique de ce jeudi.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un habitant anonyme et poète fleurit toute une rue de Bulle

Les habitants de la rue du Russalet se sont émerveillés devant les parterres de fleurs qui ont poussé cet été, après la coupe de 60 arbres. Ils ont pensé en remercier la ville. Or, elle n’y est pour rien. C’est un simple habitant, amoureux du langage des fleurs, qui les a payées, plantées.