La course est loin d'être finie

| dim, 10. sep. 2017

L'équipe France-1 s'est posé ce matin en Estonie, à 1834 kilomètres d'Epagny. Ce sont pour l'instant les seuls qui ont réussi à se glisser entre l'enclave russe de Kaliningrad et la Biélorussie. Mais la course est loin d'être finie, car six ballons sont encore en vol, dont Suisse-1.

Lorsque Kurt Frieden et Pascal Witprächtiger ont vu le corridor du nord se refermer, hier soir, ils ont piqué vers le sud-ouest. Après avoir volé toute la nuit à basse altitude, ils repartent maintenant, en compagnie d'Espagne-1 et d'Allemagne-1 et 2, vers Kaliningrad.

Les Fribourgeois Nicolas Tièche et Laurent Sciboz se sont posés cette nuit devant la frontière de l'enclave russe. Pour eux, le vent a tourné au sud une heure trop tôt et contrairement à ce qu'annonçaient toutes les prévisions. "Nous avons encore gratté durant la soirée pour nous approcher de la frontière", explique Laurent Tièche, contacté par téléphone. Ensuite l'atterrissage de nuit, à 22 h 30, s'est passé sans problème.

"Ce serait miraculeux que soyons sur le podium cette année, estime son collègue Laurent Sciboz. Ceux qui restent en vol peuvent encore tenir 48 heures. Ils vont soit passer la fenêtre de Kaliningrad soit piquer notre distance."

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un habitant anonyme et poète fleurit toute une rue de Bulle

Les habitants de la rue du Russalet se sont émerveillés devant les parterres de fleurs qui ont poussé cet été, après la coupe de 60 arbres. Ils ont pensé en remercier la ville. Or, elle n’y est pour rien. C’est un simple habitant, amoureux du langage des fleurs, qui les a payées, plantées.