Une rivalité qui n’empêche pas les clubs de bien s’entendre

| sam, 16. sep. 2017

Demain, La Tour/Le Pâquier reçoit le FC Bulle à la Ronclina pour un derby qui s’annonce haletant. Après s’être longtemps détestés, les deux clubs ont appris à s’entendre. Retour sur le passé, le présent et le futur avec six acteurs des deux clubs.


Maxime schweizer
Demain à 10 h, la Ronclina accueillera le derby de 2e ligue inter que toute la Gruyère attend. Entre La Tour/Le Pâquier et Bulle, aucun cadeau ne sera fait sur le terrain. En coulisses, c’est une autre histoire. Cet été, les deux clubs se sont échangé des joueurs afin d’atteindre deux buts communs: que Bulle rejoigne la 1re ligue et que La Tour apparaisse comme un tremplin ambitieux.
L’image de la pyramide est utilisée par les deux présidents pour décrire la collaboration entre les quatre clubs gruériens (Bulle, La Tour/Le Pâquier, Gumefens/Sorens et Haute-Gruyère). Cependant,
si l’on retourne dix ans en arrière, jamais une telle entente n’aurait pu aboutir entre les deux voisins.
Les joueurs actuels et passés et les deux présidents s’accordent sur une chose. La politique des clubs a changé, les mentalités également. Tous clament que cette entente apparaît comme la meilleure solution possible pour la pérennité du football gruérien.

Retrouver les avis des six acteurs du club dans notre édition de demain.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses