«Une diatribe humoristique»

Sur l’impossibilité, durant la 10e édition du Comptoir gruérien, de fermer la rue de Vevey (La Gruyère du 17 octobre).

L’article de La Gruyère relatant l’impossibilité de transit dans le quartier rue de Vevey sud ressemble presque à une diatribe humoristique. On y apprend que l’ingénieur de ville avoue son incapacité à faire circuler des véhicules sur une route menant du rond-point de la rue de Vevey à celui de La Viennoise. Cela ne manque pas de souffle, venant des mêmes personnes qui ont sciemment rendu impraticables ces rues! Définition du mot rue: voie terrestre aménagée pour permettre la circulation de véhicules à roues.
Avouer qu’il devient impossible de créer des voies de transit en certains endroits de Bulle devrait être simplement dénoncé pour incapacité de gestion. Laquelle de ces autorités a-t-elle même une fois pensé à une situation d’extrême urgence néces-sitant justement le passage de véhicules de secours et d’intervention. La règle absolue dans les tunnels modernes revient à créer des voies de secours en cas de nécessité. On ne peut qu’espérer que Bulle sorte enfin une fois de son fameux tunnel!
Lorsque même le loup errant de la rue Sciobéret se croit en plein couloir à avalanches entre ces concrétions rocheuses nommées gabions on peut bien parler de gabegie! Même Ionesco, en se forçant, aurait du mal à rédiger pareil hymne à l’absurde! Plus besoin de se rendre au théâtre pour se régaler d’une pièce jouée au quotidien et avec nos deniers devant nos yeux. Les braves gens de Bulle aimeraient que cette représentation de l’absurde prenne bientôt fin. Heureusement, il nous reste la formidable liberté intérieure que procure le rire. Merci à La Gruyère de si bien mettre en relief de telles arguties dans notre commune. A quand le retour du bon sens? Jean-François Ecoffey, Bulle

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses