Bastien Colliard, dans la féerie et la démesure de Dubaï

| mar, 24. oct. 2017

Le gymnaste de la FSG Ursy Bastien Colliard travaille depuis une année comme acrobate dans un show signé Franco Dragone à Dubaï. L’entraînement pour tenir les rôles demandés, les coulisses d’une grosse production et ses projets d’avenir: l’Attalensois de 25 ans raconte.

PAR KARINE ALLEMANN

Bastien Colliard aime prendre sa jeep, rouler jusque dans le désert, s’installer sur une chaise et «boire une bière tranquille, loin de la ville». Ces virées le rapprochent un peu de la nature qu’il aime tant et elles ont le bon goût de ne pas coûter trop cher. Car si la vie à Dubaï est sûrement intense et peut-être même frénétique, elle fait à coup sûr dans la démesure. Comment pourrait-il en être autrement, dans cette mégapole ultramoderne surgie du désert il y a moins de cinquante ans?
Mais si le gymnaste de la FSG Ursy – il a été médaillé de bronze aux championnats de Suisse – vit dans cette ville des Emirats arabes unis (EAU) depuis une année, c’est parce qu’il a été engagé comme acrobate par la compagnie de Franco Dragone, dont le nouveau spectacle La perle est à voir depuis le mois d’août. Un show créé par le ponte de l’entertainement avec 65 artistes sur scène, dans un théâtre construit spécialement pour lui et qui, par représentation, écoule 2,7 millions de litres d’eau…
Les anneaux balançants étant une discipline sportive propre à la Suisse, les gymnastes helvétiques sont recherchés pour ce type de show. Le menuisier d’Attalens, 25 ans, raconte son expérience d’un monde à l’autre.

Comment avez-vous été engagé pour intégrer le spectacle de Franco Dragone?
J’avais déjà vécu une première expérience en intégrant une tournée de DJ Bobo pendant un mois, en Allemagne. Toujours en tant que spécialiste des anneaux balançants, en 2015 j’ai passé un casting pour le Cirque du Soleil. Après avoir passé ce premier palier, j’ai dû envoyer de nombreuses vidéos de moi, mais elles sont restées sans réponse. Parallèlement, j’ai appris que Franco Dragone recherchait du monde, alors j’ai envoyé mes vidéos à la production. Après un contact par Skype avec le directeur artistique, j’ai été engagé.

La décision de tout quitter pour Dubaï a-t-elle été facile à prendre?
Oui! Travailler pour un tel spectacle, ça fait rêver un peu tous les gymnastes. Des copains étaient déjà partis travailler pour le Cirque du Soleil. Je ne voulais pas passer à côté de cette chance incroyable de pouvoir vivre de ma passion.

Quel a été votre programme depuis l’arrivée à Dubaï?
Depuis le 1er octobre 2016, il y a eu trois mois d’entraînement, pendant lesquels j’ai appris plein de nouveaux engins, comme les bungee straps (sangles rattachées à des élastiques et à des moteurs), de la pole suspendue à 15 mètres du sol pour faire des figures… En février, nous avons pu intégrer le nouveau théâtre, mais dans les salles d’entraînement dans un premier temps, pour étudier tout ce qui concernait la danse, la chorégraphie, la comédie… Puis, de mai à août, nous sommes passés à la création du spectacle avec Franco Dragone pour nous diriger.

Quel rôle avez-vous?
Le spectacle est en perpétuel développement. Pour l’instant, les anneaux balançants n’ont pas encore été intégrés. J’ai donc des rôles d’acrobate, et aussi deux ou trois petits rôles sur scène, parfois juste pour apporter du matériel ou assurer une transition. J’ai la chance d’être présent sur plusieurs acrobaties et de nombreux actes. Je peux vraiment être content des rôles qu’on m’a donnés.

Vous êtes passé de gymnaste à acrobate, en somme?
C’est ça. Mais j’ai encore tellement de choses à apprendre! C’est vraiment génial d’avoir cette chance. Dernièrement, j’ai même appris le plongeon, car il s’agit d’un show aquatique. Un spécialiste du highdiving nous apprend à plonger. Et on saute depuis toujours plus haut. Lundi dernier, j’ai sauté de 16 mètres, dans une piscine de 10 mètres de diamètre. Elle avait l’air toute petite… Et on va encore monter plus haut ces prochaines semaines.

Il s’agit là d’une grosse production. Est-ce impressionnant vu des coulisses?
Nous sommes 65 artistes sur scène et il y a au moins autant de techniciens. C’est très impressionnant. Je viens d’un métier manuel, alors c’était intéressant de voir la construction du théâtre, comment les choses sont installées et organisées sur la scène. J’adore me balader en backstage et voir toute cette émulation. En plus, l’ambiance entre nous est vraiment géniale.

Le théâtre lui-même a été construit exprès pour le show…
En effet. Il a été construit à Al Habtoor City, du nom de la famille Al Habtoor, qui a construit des hôtels et ce théâtre dans ce qui est en train de devenir une petite ville. Il est vraiment très beau, avec 1300 places assises et des formes arrondies tout autour de la scène. La personne qui a dessiné le théâtre a participé à presque tous les spectacles de Franco Dragone et travaille aussi pour le cinéma. Rien n’est laissé au hasard et le public doit regarder partout, car il se passe tout le temps quelque chose.

La perle est un show aquatique. Qu’est-ce que cela implique?
La piscine de 5 mètres de profondeur est reliée au backstage par un tunnel. On peut donc arriver sur scène par la piscine. Il y a aussi des cascades tout autour de la scène et pour certains actes, l’eau peut monter jusqu’à 30 centimètres sur le sol.

Est-ce une carrière que vous souhaiteriez poursuivre après Dubaï?
Je suis sous contrat encore un an, puis si je le souhaite je pourrai le renouveler d’année en année. J’ai encore beaucoup d’expérience à emmagasiner. Par la suite, mon rêve serait d’intégrer un spectacle pour une tournée, comme le fait le Cirque du Soleil. Etre un vagabond qui change sans cesse d’endroit me plairait beaucoup. Une chose est sûre, j’adore ce métier. J’avais fait un peu de théâtre à l’école secondaire, c’est génial de devoir performer sur scène. J’aime bien aussi les coulisses, où on rigole tout le temps, et la concentration qu’il faut avoir dès qu’on pose un pied sur la scène. Le monde change complètement d’un côté ou de l’autre du rideau, et j’adore ces deux mondes. ■

 

-------------

 

Une fillette, un roi et un héros

L’artiste italo-belge Franco Dragone (65 ans) a créé de nombreux spectacles pour le Cirque du Soleil avant de fonder sa propre compagnie, dont les shows ont pris leurs quartiers à Las Vegas ou Macao. Comment était-ce de travailler avec lui? «Il est très charismatique, impressionnant et intéressant, s’enthousiasme Bastien Colliard. Il est une encyclopédie du monde du spectacle. C’était vraiment cool de travailler avec lui, même si ce n’était pas toujours facile. On ne peut pas se contenter de marcher sur scène. On doit projeter quelque chose, faire une petite acrobatie… Il est resté les trois mois durant la période de création, l’été dernier, puis il reviendra en novembre ou en janvier, pour diriger les développements qui seront apportés au show. Pour un spectacle comme celui-ci, la phase de création peut durer toute une année.»
L’artiste aime s’inspirer de l’histoire du lieu où il se produit. Avant d’être la ville ultramoderne qu’elle est aujourd’hui, Dubaï était un simple port de pêche, dont la spécialité était les perles. Le nom du show était tout trouvé. «C’est l’histoire d’une petite fille qui se perd entre deux mondes, présente l’Attalensois. Un roi cherche alors à l’impressionner en lui faisant visiter plein de planètes différentes. Mais un fou du roi, jaloux, va essayer de kidnapper la fillette et la renvoyer d’où elle vient. Le quatrième personnage principal est le héros qui va protéger et sauver la jeune fille. Franchement, le spectacle est vraiment bien.»
La production se dit très satisfaite du succès rencontré jusqu’ici en termes de vente de billets. Le nombre de représentations va d’ailleurs passer prochainement de 8 à 10 par semaine. A noter que trois autres gymnastes suisses font partie de la troupe: le Vaudois Raphaël Schulé (membre de la FSG Domdidier), le Genevois Jérémy Willi et la Neuchâteloise Maude Sester. KA

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses