Un investisseur chinois relance le projet du golf

| jeu, 05. oct. 2017

L’ambitieux projet de développement du golf de Pont-la-Ville devrait entrer dans sa phase de réalisation. Un homme d’affaires chinois, Li YongJun, vient en effet de rejoindre les actionnaires de Ben Golf Investissements, propriétaire des lieux.

Par Sophie Roulin

Le golf de Pont-la-Ville va-t-il enfin connaître le développement promis depuis 2009? Urs Müller, son épouse et le groupe Benedetti y croient: un investisseur chinois, Li
YongJun, vient de les rejoindre dans l’actionnariat de la holding Ben Golf Investissements SA. Ce partenariat devrait apporter les fonds nécessaires pour la réalisation du projet dans son entier. Soit près de 300 millions de francs. De quoi métamorphoser le site gruérien en «un resort de luxe unique en Suisse», comme le décrit son site internet.

«On a signé, c’est fait», affirme Urs Müller, responsable du projet. Un courrier, daté d’hier, l’annonce aux parrains et aux membres du club. «M. Li est actif dans l’immobilier et dans l’hôtellerie dans son pro-pre pays, mais aussi ailleurs en Asie et en Europe», précise Urs Müller. Les contacts avec lui et sa famille ont été noués en avril 2016 déjà.

Comme un mariage
«Dès la première visite, il a été séduit par l’endroit et par le projet», souligne Martine Müller, directrice commerciale. Plusieurs mois ont été nécessaires ensuite pour développer la confiance nécessaire pour conclure un partenariat. «On est dans une relation qui s’apparente à un mariage, ça ne se fait pas du jour au lendemain.» Li YongJun prendra une part équivalente à celle des actionnaires historiques. Les noms de ses quatre représentants au sein du conseil d’administration de la holding devraient être publiés prochai-
nement dans la Feuille officielle suisse du commerce.

«La transaction et la prise de participation de M. Li ont fait l’objet d’une procédure auprès de la Confédération, ajoute Urs Müller. Les lois en vigueur sont respectées.» Dans le courrier envoyé hier, les responsables du projet de resort précise encore que Li YongJun est «acteur important dans le domaine culturel» et qu’il est le président pour l’Asie de Global Hope Coalition, une organisation active contre l’extrémisme et l’intolérance. L’homme d’affaires a également fondé la société Yong Xin Hua Yun Cultural Industry Group, qui participe à la sauvegarde et à la promotion de l’héritage culturel et de l’artisanat chinois. On retrouve son nom dans les projets de sauvegarde du patrimoine immatériel de l’humanité menés par l’Unesco.

Cinq ans de travaux
Quant au projet de Pont-la-Ville et à son management, ils restent inchangés. «M. Li a adhéré au concept tel qu’il existe», se réjouit son responsable. Ambitieux, celui-ci comprend une centaine d’appartements en résidences principales et secondaires, un hôtel de 80 cham-bres et suites, une vingtaine de résidences hôtelières, un spa de 2500 m2, trois restaurants et une boutique. La réalisation de l’ensemble devrait prendre cinq ans.

«La commercialisation des appartements débutera au printemps prochain», indique Martine Müller. Le premier coup de pioche devrait intervenir à la fin de l’été 2018. C’est que le permis de construire de la première phase – 22 appartements – court déjà depuis août 2016.

Une enseigne de renom
Prochaines étapes: les mi-ses à l’enquête de la deuxième étape – 30 à 35 appartements – en janvier et de l’agrandissement du parcours de golf, avant la fin de l’année. «Nous allons utiliser les matériaux de terrassement pour redessiner le parcours, précise Urs Müller. Il est donc intimement lié aux autres constructions.» Près de 250 000 mètres cubes de terre vont ainsi bouger, sans qu’aucun camion ne quitte le site.

Autre élément crucial pour l’avenir du projet, le choix de la chaîne qui exploitera l’hôtel et les résidences hôtelières. «Nous devons trouver une enseigne qui soit capable d’amener de la clientèle et qui offre une garantie sur la qualité des services proposés à nos acheteurs potentiels», souligne Martine Müller. Une décision devrait être prise durant le premier trimestre 2018.

«Nous allons créer une nouvelle destination, relève encore Urs Müller. Nous sommes reconnaissants aux administrations et aux autorités d’avoir compris cette ambition. Le projet peut paraître grand, mais c’est la clé de sa réussite.»

Commentaires

Super votre projet. Suis adepte du golf.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending