Une centaine de jeunes font la fête dans une ancienne usine sans autorisation

| dim, 22. oct. 2017

Dimanche, vers 1 h 25, l’intervention de la police était sollicitée pour du bruit à Châtel-St-Denis, dans une ancienne usine. Sur place, les agents ont constaté que de la musique était diffusée à haut volume sur trois étages de l'usine. A l’intérieur, une centaine de jeunes faisaient la fête.

Les jeunes fêtards provenaient des cantons de Vaud, Valais et Neuchâtel. Ces derniers s’étaient retranchés à l’intérieur du bâtiment en bloquant les portes et en masquant les fenêtres. Les agents ont pu établir que malgré l’absence d’une autorisation, l’entrée de la fête était payante et que des boissons alcoolisées étaient en vente. Plusieurs concerts avaient été organisés durant la soirée.
Les organisateurs, deux hommes âgés de 21 et 19 ans, domiciliés dans le canton de Vaud, ont été sommés de couper immédiatement la musique et de mettre un terme à la fête. Les personnes présentes ont été sommées de quitter les lieux. Les organisateurs feront l’objet d’un rapport à l’autorité compétente.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

La publicité intégrale à l’assaut des bus régionaux des TPF

Depuis quelques mois, des pubs géantes recouvrent certains bus, vitres comprises.

Pour l’heure, il y a peu de réclamations, mais la pratique fait débat.

A Genève, les TPG ont posé des limites qui semblent appréciées de tous.

JEAN GODEL

Les «culs de bus», on connaît. Mais depuis quelques mois, les véhicules des Transports publics fribourgeois (TPF) couverts de publicités intégrales, qui masquent toutes les fenêtres...