Vie éternelle

Ce lecteur s’interroge sur la vie et sur la mort.

«L’humanité est susceptible de viser l’immortalité, la félicité et la divinité.» Tirée d’Homo deus. Une brève histoire de l’avenir, cette phrase est redondante dans l’œuvre de la rentrée littéraire de Yuval Noah Harari. La Grande Librairie l’a invité en compagnie de mon écrivain des plus aimés, Eric-Emmanuel Schmitt, qui m’a beaucoup séduit dans ses quatre nouvelles regroupées sous le titre La vengeance du pardon. «L’effort pour triompher de la mort façonnera l’économie, la société et la politique futures. Au XXe siècle, nous avons doublé l’espérance de vie. Au XXIe siècle, nous devrions pouvoir récidiver grâce à la régénération des cellules, aux nanotechnologies» et aux pièces de rechange. Le XXIIIe siècle pourrait apporter aux plus nantis une espérance de vie éternelle, que personnellement je ne souhaite point du tout. Des témoins de Jéhovah ont frappé à ma porte, annonçant la vie éternelle à certains et au pire des cas l’inexistence. Je leur ai rétorqué que le ronron éternel était mon aspiration la plus grande. Et je suis très serein que le dieu de nos latitudes soit si généreux. Bien sûr, mon corps pourrait pourrir dans la vallée de la Géhenne, l’actuel ouadi er-Rababi, mais peu m’en chaut, puisque je serai mort. L’enfant roi, cause du burn-out de 40% des enseignants, pourrait devenir Homo deus. Ni dieu des stades ni celui des cœurs, mon éternité réside dans les gènes transmis à mes enfants, qui les ont transmis à mes petits-enfants, lesquels gonfleront mon arbre généalogique. Interviewé sur son désir de vie éternelle à l’écran, Woody Allen, répondait: «Je préférerais vivre dans mon appartement. Je ne veux pas accéder à l’immortalité par mon travail. Je veux l’obtenir en ne mourant pas…»Patrice Blanc, Riaz

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses