Kèchtyon dè botyè

En patois
En français

 

Vo vêdè kemin l’è alêgro dè vo dèmandâ ôtyè! No j’an dèvejâ dè «Chrysanthèmes» dechando pachâ. On chè dèmandâvè che l’i avê on non in patê po hou bi botyè. Kotyè j’on m’an achebin de lè «renonkulè», di j’ôtro l’an rin trovâ. È bin, ouna chejinta dama, ke l’è a non Monique è ke l’è tru modèchte po n’in dre mé, m’a chubyâ ouna trovaye dè rèthèta. La fô rèmarhyâ dè to kà.

Inke don, chin ke n’in d’è: Georges Brassens, dèvejè dè cha mouâ din cha tsathon Le Tèchtêmin. I fournè dinche: «En effeuillant le chrysanthème, qui est la marguerite des morts.» Lè pâ bi chin?

La mardyita di mouâ! Ha mardyita ke la dzouna fiye, èfoyè le kà frebyin, po chavê: I m’âmè, on bokon, prà, pachenèmin… pâ dou to! Chi bi botyè ke no ri è ke no j’intrètsantè gayâ to l’an din lè prâ. L’è ouna hyà ke krè cholèta, yô i và. Adon portyè pâ chu lè fouchè? Brassens irè on omo de la Provanthe, chon patê l’è on bokon le nouthro.

Fudrè-the pâ vouêrdâ la «Mardyita di Mouâ»?

Anne Marie Yerly

 

 

Question de fleurs

Vous voyez comme c’est agréable de vous demander quelque chose! Nous parlions de chrysanthèmes samedi dernier. On se demandait s’il y avait un nom patois pour ces belles fleurs. Certains m’ont aussi dit les «renoncules», d’autres n’avait rien trouvé. Et bien, une gracieuse dame, qui s’appelle Monique et qui est trop modeste pour en dire plus, m’a soufflé une trouvaille de valeur. On peut la remercier de tout cœur.

Voici donc ce qu’il en est: Georges Brassens parle de sa mort dans sa chanson Le Testament. Il finit ainsi: «En effeuillant le chrysanthème, qui est la marguerite des morts!» Ce n’est pas beau ça?

La marguerite des morts! Cette marguerite que la jeune fille effeuille, le cœur battant, pour savoir… il m’aime, un peu, beaucoup, passionnément… pas du tout! Cette belle fleur qui nous sourit et qui nous enchante toute l’année. Elle grandit toute seule, là où elle veut. Alors, pourquoi pas sur les tombes? Brassens était une homme de Provence, son patois est un peu le nôtre.

Faudrait-il pas garder cette «marguerite des morts?

Anne Marie Yerly

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses