L’optimisme de mise dans le Sud

| jeu, 02. nov. 2017

Une large enquête a été menée auprès des entreprises fribourgeoises concernant la marche des affaires. La Chambre de commerce et d’industrie a présenté mardi les résultats des districts du sud du canton, où six entreprises sur dix se disent confiantes.

PAR XAVIER SCHALLER

«Pour une très nette majorité des entreprises fribourgeoises, la marche des affaires a été clairement positive cette année.» Mardi, à Espace Gruyère, Philippe Gumy a présenté les premiers résultats de l’enquête menée sous sa direction par la Chambre de commerce et d’industrie Fribourg (CCIF).
Du 14 septembre au 6 octobre, 9000 entreprises ont été contactées, qu’elles soient membres ou non de la CCIF. «Deux tiers des sondés jugent “bonne à très bonne” l’évolution de leurs activités au cours des douze derniers mois. Avec 8% de retour, l’échantillon est très représentatif.»
Depuis 2011, la CCIF enquête dans les districts. «Pour le 100e anniversaire de notre organisation, nous avons décidé de renouveler l’exercice, en regroupant les districts en trois régions: le Sud (Glâne, Gruyère et Veveyse), la région alémanique (Lac et Singine), ainsi que la Broye et la Sarine.» Mardi, une présentation a permis de découvrir le détail des résultats de la première région.


● Préoccupations
«Les entreprises sont satisfaites, mais aussi en souci.» Dans le Sud, la première des préoccupations est la faiblesse des marges (pour 55% des sondés). Suivent la concurrence suisse et la situation conjoncturelle. «Ce dernier point est une surprise. Dans les autres districts, il vient après l’excès de réglementation ou le manque de personnel qualifié.»


● Qualités de la région
Ce qui plaît le plus dans leur région aux entreprises gruériennes et glânoises est la qualité de vie. En Veveyse, c’est la proximité de l’Arc lémanique, qui récolte 66% des voix. «Par le passé, cette proximité n’était pas du tout vue comme un atout. Mais l’Arc lémanique est maintenant une région de Suisse très dynamique, devançant même Zurich.»
Notons aussi que 30% des sociétés veveysannes apprécient la qualité des relations avec les autorités locales. Soit deux fois plus que dans les deux autres districts du Sud.


● Démographie
Depuis 2000, la population a augmenté de plus de 30% dans le canton. Dans les districts de la Gruyère et de la Veveyse, la population a même doublé, entre 1990 et 2016. «La bonne nouvelle, c’est que, ces dernières années, les emplois ont suivi.» Un quart des entreprises ont annoncé avoir créé des emplois durant l’année écoulée et 8% avoir réduit leurs effectifs. «Le solde est donc clairement positif, même si elles annoncent plus de stabilité cette année.»
Plus de la moitié des firmes gruériennes voient ainsi le dynamisme démographique comme positif. «Mais en même temps, 75% estiment que la croissance immobilière est trop rapide et presque autant qu’il n’y a plus de terrains bon marché. Sur ce dernier point, le constat est le même en Glâne et en Veveyse.»


● Promotion économique
«La Gruyère se pense presque comme un canton en soi. Elle a peu d’attentes concernant la promotion économique cantonale. Contrairement à la Glâne.» L’étude conclut à un besoin de rattrapage dans ce district. Elle montre aussi un besoin en matière de diversification et d’infrastructures: «73% des entreprises glânoises considèrent qu’une amélioration du réseau routier est prioritaire.»
Le décalage est mis en évidence par les recettes fiscales. «En dix ans, les impôts payés par les entreprises ont plus que doublé dans le canton (+ 104%). Mais dans le Sud, c’est + 163% en Gruyère, + 107% en Veveyse, mais seulement + 40% en Glâne.»
La tendance s’inverse en ce qui concerne les personnes physiques, mais dans des proportions moins importantes. Leurs impôts ont augmenté de 34,5% dans le canton sur cette période. «Si la Gruyère et la Veveyse restent dans la moyenne, la hausse est de 45% en Glâne.»


● Grandes entreprises
L’implantation de grandes entreprises est perçue comme positive, même si les Glânois se montrent les plus septiques. Notamment sur les possibilités offertes aux sous-traitants. «Près de 20% pensent même que les entreprises locales sont perdantes avec l’installation de grandes firmes. Cela ne peut être le cas, mais c’est une grogne qui s’exprime là en raison de la hausse du prix des terrains et des loyers.»


● Fusion de communes
Les entreprises interrogées ont majoritairement appelé à plus de coopération économique entre les districts. Elles ont également été interrogées sur les fusions de communes. «C’est 39% de oui et 41% de non en Gruyère pour la commune unique. Mais pour une Veveyse à trois ou quatre communes, c’est 47% de oui et seulement 19% de non. Il y a une réelle fenêtre d’opportunité pour engager des discussions.» ■

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le corps sans vie d’une femme découvert à Cheyres

Mercredi passé, le corps sans vie d’une femme a été découvert au bord du lac de Neuchâtel à Cheyres. Selon les premiers constats, elle était morte depuis plusieurs semaines et la piste criminelle a été rapidement privilégiée. Les investigations ont conduit à l’interpellation, vendredi, d’un suspect.