La mission sociale des multinationales

Ce lecteur défend une économie éthique et ouverte.

Nos représentants à Berne débattent ces jours de l’initiative «Pour des multinationales responsables». Déposée par une septantaine d’ONG avec des personnalités de tous les milieux, elle promeut une économie éthique et ouverte, basée sur des rapports transparents inspirés des Principes directeurs de l’ONU sur le commerce, de l’OCDE et des Droits humains. Le Conseil fédéral l’a rejetée faute de courage politique; de même il ne s’était pas positionné il y a quelques années devant les fonds juifs en déshérence et le secret bancaire. Heureusement, le Conseil des Etats étudie actuellement un contre-projet. Devant les abus de négoce financier et d’accaparement (mercure, diamants, cacao, essence au soufre) à la limite de la légalité (Glencore) et devant l’exploitation des hommes et surtout des enfants dans les pays démunis, mais riches en matières premières, une prise de conscience se fait jour. Deux tiers des Suisses interrogés soutiendraient actuellement l’initiative. Par contre, les dirigeants de l’USAM et d’economiesuisse feraient bien d’encourager la réputation éthique et financière de la Suisse. Il est temps que les multinationales et leurs succursales – le plus grand nombre au monde par habitant installées en Suisse, pays de refuge fiscal et maillon faible (en dehors de l’UE) – prennent au sérieux leurs responsabilités sociales et environnementales. Elles auraient moins à pâtir des mauvaises relations d’affaires et de procès, seraient davantage reconnues pour leur intégrité et recréeraient la con-fiance attendue de leur clientèle. Les retombées positives dans la durée ne se feraient pas attendre. Force est de constater que ces grandes firmes et nos PME exportatrices jouent un rôle im-portant quant à la renommée de la place économique suisse dans le monde. Le citoyen ne se trompe pas en reconnaissant la portée de progrès de l’initiative: davantage d’intégrité commerciale. Le business, ne consiste-t-il pas d’abord à servir la collectivité avant de se servir? Jacky Brandt, Bulle

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Dans le sud du canton, quatre sites éoliens retenus par l’Etat…

Le canton a inscrit sept parcs éoliens, pouvant accueillir jusqu’à 66 mâts, dans son Plan directeur, actuellement en consultation. Ceux-ci ont été sélectionnés selon des critères sociaux, environnementaux et économiques. Les sites du Cousimbert/La Berra et de Semsales notamment passent à la trappe.