Le plus grand changement d’horaire de tous les temps

| jeu, 23. nov. 2017

L’horaire 2018 des transports publics entrera en vigueur le dimanche 10 décembre. Le retour des InterRegio à Romont et Palézieux aura des répercussions en cascade. C’est le réseau des bus du sud du canton qui bénéficiera le plus de ces améliorations.

PAR JEAN GODEL

Le 10 décembre prochain, le canton vivra le plus important changement d’horaire depuis le début de la pratique, dans les années 1870! Ceci à la faveur du retour des InterRegio Lucerne-Genève Aéroport des CFF, une fois par heure, à Romont et Palézieux. «De là, tout s’enchaîne», a résumé Vincent Ducrot, directeur des Transports publics fribourgeois (TPF), lors d’une conférence de presse hier à Fribourg.
En gros, l’horaire mis en consultation le 29 mai prévaut (La Gruyère du 3 juin). Depuis, les TPF ont tenté de résorber les problèmes signalés, notamment pour les écoliers. «Mais il y aura toujours des gagnants et des perdants, concède Vincent Ducrot. Des choix ont dû être faits.» Le sud du canton est le plus impacté, avec une offre de bus largement étoffée. «En Glâne et en Veveyse, on ne parle plus de lignes de bus, mais d’un véritable réseau», souligne Marino Grisanti, responsable planification aux TPF.
Globalement, les TPF assureront 2 millions de kilomètres supplémentaires, soit 13,4 millions au total (+ 16%). Ils engageront 30 chauffeurs de bus. Leur facture aux collectivités publiques (Confédération, canton et communes) gonflera de 8 millions à 81 millions, auxquels s’ajoutent les prestations régionales des CFF, du BLS et de CarPostal. L’accroissement de la fréquentation augmentera, elle, les recettes des TPF de 4 millions. Petit tour d’horizon non exhaustif des nouveautés.


● Train à voie normale
Un temps remis en question, le prolongement jusqu’à Berne, une fois par heure et sept jours sur sept, du RER Bulle-Fribourg est maintenu. Les TPF exploiteront l’entier de la ligne avec leurs rames. A noter toutefois qu’en raison de travaux en gare de Berne, le Bulle-Berne s’arrêtera à Fribourg le week-end, de décembre à avril.
Autre effet du retour des InterRegio, le coupe-accroche à Romont des rames du RER de/vers Palézieux est supprimé. De même, le RegioExpress Romont-Genève disparaît. A Fribourg, la correspondance vers Morat et Neuchâtel (cadence à la demi-heure entre Fribourg et Anet) sera enfin possible sans courir… A Palézieux, les correspondances seront idéales vers Lausanne, Fribourg et Berne, mais aussi Payerne. Dans la Broye, en effet, le développement du RER Vaud apporte un train toutes les trente minutes entre Lausanne et Payerne via Palézieux.


● Train à voie étroite
Un train roulera chaque demi-heure entre Palézieux et Bulle via Châtel-Saint-Denis aux heures de pointe en semaine. Le dernier train partira une heure plus tard de Palézieux vers Bulle (deux heures plus tard les vendredis et samedis). L’horaire 2018 marque le retour du Palézieux-Montbovon sans changement à Bulle.
La gare d’Estavannens est supprimée: décentrée, c’est la moins fréquentée de la ligne et son accès piéton est dangereux. Mais le bus Bulle-Grandvillard sera renforcé. En raison des travaux à Montbovon, l’horaire des trains est décalé de dix minutes pour assurer la correspondance avec le MOB, ce jusqu’en décembre 2018.
Par ailleurs, vu les travaux en cours sur la ligne du MOB à Rossinière, les trains seront remplacés par des bus entre Grandvillard et Château-d’Œx, sans changement à Montbovon, du 15 mars au 2 juin. Enfin, trois gares changent de nom, pour plus de simplicité. Epagny et La Tour-Village, sur le Bulle-Broc, deviennent La Tour-de-Trême Parqueterie et La Tour-de-Trême. Quant à La Tour-de-Trême, sur le Bulle-Montbovon, elle devient La Tour-de-Trême Ronclina.


● Bus régionaux
L’offre explose en Glâne et en Veveyse à la faveur du retour des InterRegio à Romont et Palézieux et de l’arrivée du RER Vaud dans la Broye.
Citons de nouvelles lignes de bus entre Romont et Moudon via Ursy et Vauderens (474), entre Moudon et Lucens via Brenles (475, reprise par CarPostal), entre Romont et Lucens via Prévonloup (478) et entre Estévenens et Sommentier (482, n’est plus limitée aux écoliers, correspondances à Vuisternens). Entre Romont et La Verrerie, la ligne 455 desservira La Joux et Le Crêt.
La ligne 254 Bulle-Romont fera un crochet par Villariaz, mais ne desservira plus ni Maules ni Romanens, repris par la nouvelle ligne 258 qui reliera Bulle à Oron-la-Ville via la vallée du Flon. Romont et Palézieux seront reliés par deux lignes plus directes, la 472 au sud, la 473 au nord.
Au départ de Bulle, la 471 (Romont via Sorens) sera déviée par Massonnens. Dès la rentrée scolaire 2018, le Corbières-Broc-Bulle deviendra le Broc-Corbières-Bulle via un crochet par le nouveau CO de Riaz en période scolaire (262). En Veveyse, l’offre sera simplifiée et systématisée depuis Vevey avec des cadences optimisées entre les lignes 216 (vers Bossonnens) et 213 (vers Châtel-Saint-Denis). Le week-end, cette dernière sera prolongée jusqu’aux Paccots.


● Agglomérations
A Bulle, les lignes Mobul 1 et 2 passent au quart d’heure en semaine, de 7 h à 19 h. La 2 desservira le quartier de Palud avec un nouvel arrêt (Verdel).
A Fribourg, en première mondiale, les navettes automatiques routières qui desservent le Marly Innovation Center (ligne 100) seront intégrées à l’horaire. La ligne 1 offrira des correspondances vers Berne sans passer par le centre, via la halte Poya. Les lignes 1 et 3 ainsi que 2 et 6 bénéficieront d’un décalage de leur minutage afin d’assurer de meilleures successions des bus. Enfin l’horaire d’été, largement dégarni, disparaît. Il n’y aura plus que deux horaires: scolaire et hors scolaire, ce dernier assurant des fréquences considérablement augmentées par rapport à l’ancien horaire d’été.


● Infos voyageurs
Une information sur la circulation des bus en temps réel sera introduite dès l’été 2018 via des bornes, internet et les smartphones. De même, les informations sur l’état du trafic seront délivrées dès le printemps via un canal WhatsApp, histoire de coller aux habitudes des clients. Pour remonter les réclamations – ou les compliments – Twitter et Facebook restent de mise. ■
Infos sur www.tpf.ch

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Dans le sud du canton, quatre sites éoliens retenus par l’Etat…

Le canton a inscrit sept parcs éoliens, pouvant accueillir jusqu’à 66 mâts, dans son Plan directeur, actuellement en consultation. Ceux-ci ont été sélectionnés selon des critères sociaux, environnementaux et économiques. Les sites du Cousimbert/La Berra et de Semsales notamment passent à la trappe.