Pour la 18e fois, Bulle se mue en capitale du (bon) goût

mar, 14. nov. 2017

Le Salon suisse des goûts et terroirs investira Espace Gruyère du 29 novembre au 3 décembre. Une place d’honneur sera faite à la FAO, au mouvement Slow Food ainsi qu’à Sierre et au val d’Anniviers. Fidèles, l’Arène gourmande, l’Amuse-bouche et les concours reviennent.

PAR JEAN GODEL

Un bastringue en chasse un autre: à peine un mois après le Comptoir gruérien, Espace Gruyère accueillera, du 29 novembre au 3 décembre, la 18e édition du Salon des goûts et terroirs, sous-titré «salon suisse des saveurs authentiques». Ses organisateurs en ont dévoilé le programme hier, à Sierre. Selon leur communiqué, ils attendent plus de 40 000 visiteurs. Comme pour le Comptoir, le mieux sera encore de se perdre dans ce dédale gourmand, déchirés entre les tentations de quelque 300 exposants et artisans.
Comme de coutume, le Salon a ses invités d’honneur. L’hôte international est la FAO, l’Or-ganisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agri-culture, basée à Rome et dont le but est d’éradiquer la faim, l’insécurité alimentaire, la malnutrition et de promouvoir l’agriculture durable. «Parce que la sécurité alimentaire est un enjeu qui concerne la Suisse et l’accès à la nourriture un droit fondamental», souligne le communiqué.


Boire, manger et écouter
Entre autres animations, des lunettes à vision 360° plongeront le visiteur dans la province de Midelt, où la FAO mène un projet adapté au contexte marocain. Des solutions simples pour un monde sans faim seront mises en avant, de même qu’un stand de découverte des saveurs du monde.
Plus localement, Sierre et le val d’Anniviers feront office d’invités d’honneur suisses. Il y aura donc à boire et à manger dans le marché du terroir valaisan. Des cépages autochtones mais aussi des bières locales, des salaisons, des fromages et des douceurs, comme cette prometteuse tourte à l’abricotine. Mais les Valaisans portent aussi haut l’art de la parole: ils enverront donc aussi certains des leurs raconter les traditions du Vieux Pays.
Dernier invité d’honneur, Slow Food Suisse, l’antenne nationale du mouvement né en Italie, en 1986, prône une alimentation locale, éthique et respectueuse de l’environnement. Bref, simplement bonne.
Un accent sera mis sur l’éducation au goût des jeunes générations. Une «slow mobile», en fait une roulotte de chantier transformée en cuisine pour enfants, proposera à une dizaine d’entre eux, quatre fois par jour, de se mettre aux fourneaux. Là aussi, des producteurs labellisés présenteront leurs presidi (produits).


Concours à gogo
Mais les Goûts et terroirs seraient moins alléchants sans les concours. Ainsi, le jeudi 30 novembre sera jour de finale pour le concours de cuisine «La recette du chef», ouvert aux jeunes cuisiniers travaillant dans un restaurant appartenant aux Grandes Tables de Suisse, aux Jeunes Restaurateurs d’Europe (Suisse) ou à la Guilde suisse des restaurateurs-cuisiniers. Une battle opposera les quatre finalistes en deux face-à-face avec, pour objectif, la préparation d’un plat dont le vacherin fribourgeois est l’ingrédient principal.
Vendredi aura lieu le Swiss finger food trophy 2017. La quatrième édition de ce concours d’amuse-bouches mettra aux prises trois équipes de professionnels des différents métiers de bouche. Leur défi: élaborer, en deux heures chrono, des amuse-bouches chauds et froids, salés ou sucrés, pouvant être dégustés sans couverts, avec une seule main et en deux bouchées maximum. Le tout en public.


L’Arène, l’animation reine
Au chapitre des animations, l’Arène gourmande est sans conteste le cœur de la manifestation, elle qui place devant les fourneaux les grands chefs, les auteurs de livres de cuisine ou les personnalités gourmandes. Face au public, les voilà forcés de livrer leurs tours de main.
Parmi les invités, citons Florian Carrard (Hôtel Valrose, Rougemont), Découverte romande de l’année du Gault & Millau, Mirto Marchesi (La Table d’Adrien, Verbier), une étoile Michelin et 17/20 au Gault & Millau, Alain Braillard (L’Ecu, Bulle), 14/20 au Gault & Millau ou encore le duo Ben & Léo (Café de la Fonderie, Fribourg), 13/20 au Gault & Millau.
Autre duo, venu de l’Himalaya indien celui-ci, Kalyan et Anita Paul exécuteront des démonstrations de cuisson de variétés de riz locales. Dernière étoile, mais de la politique valaisanne, le nouveau conseiller d’Etat – et toujours président du Salon – Christophe Darbellay accompagnera Yannick Tenud, du Château de Villa, à Sierre.
Enfin, les Goûts et terroirs sont un salon où l’on met la main à la pâte, notamment les enfants: ainsi l’espace ludique et interactif L’Amuse-bouche se renouvellera pour expérimenter les cinq sens. Quant à L’Ecole du goût, elle proposera aux 6-12 ans des ateliers aptes à les éveiller à l’importance du bien manger: chasse au sucre, biscômes au miel, verrines du terroir ou encore découverte des produits du terroir marocain. Des visites guidées du stand de la FAO seront aussi organisées à leur intention.
A noter encore une exposition spéciale consacrée aux réalisations des apprentis boulangers-pâtissiers-confiseurs. A admirer… sans goûter! ■

Bulle, Espace Gruyère, du 29 novembre au 3 décembre. www.gouts-et-terroirs.ch

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending