Le tour de Froome

Commentaire

Dopage. Après Armstrong, Contador, Ullrich, Merckx et beaucoup d’autres, c’est au tour de Chris Froome d’être pris dans une affaire de dopage. Le contrôle «anormal» dont il a fait l’objet n’a rien de très spectaculaire. Le salbutamol, dont il a abusé, est autorisé, mais à certaines conditions. C’est là que se situe l’enjeu du feuilleton juridique qui s’annonce. Pris par comprimé ou par intraveineuse, il a clairement des propriétés anabolisantes. Inhalé, en revanche, il n’a pas d’autres vertus que de terrasser une quinte de toux. Le Britannique risque une suspension et de se voir retirer sa victoire lors de la dernière Vuelta. Le coureur jure ses grands dieux qu’il a simplement soigné cet asthme dont il souffre depuis l’adolescence. Il lui sera forcément plus difficile d’expliquer pourquoi il a pris deux fois la dose autorisée. Surtout au sein d’une équipe Sky qui veut toujours passer pour plus pro, plus propre que les autres. Aujourd’hui, qui croit un cycliste, surtout quand il a gagné quatre fois le Tour de France? Cette affaire montre que le dopage est un problème complexe. Elle donne aussi la preuve que le cyclisme lutte contre ce fléau avec honnêteté, n’hésitant pas à faire tomber ses stars au champ du déshonneur. Jérôme Gachet

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au RSSV, le torchon brûle entre direction et employés

Des aides-soignants et infirmiers du Réseau santé et social de la Veveyse dénoncent un environnement de travail délétère. De nouveaux témoignages d’ex-collaborateurs montrent que les tensions entre employés et direction durent depuis quatre ans au moins.