Chin ke fô po na dzouta

En patois
En français

Inke ouna di pithè ke l’è j’ou konpojâye pê Nono Purro, hou dè l’Intyamon l’inkotson po vo fére pachâ di galéjè vèyè. Lè djij’è nà, vin, vint’yon, vint’è chê, vint’èchate è vint’è vouète dè janvyé. Vo fudrè bin konchultâ lè gajètè po rèjêrvâ prou vuto.

La tropa ch’inkotsè din le dzouyo, ouna tropa dzouna. Pâ di j’amateu, krêdè-mè. Puchke l’è betâye in thêne pê Dom Patchi… l’è pâ rin, chin. Toparê!

Po «Lè roba trabetsè», dè Djan Tsarêre, ouna binda dè fâchèyà van chèkutâ le pouro Djan-Zavié, on akteu dè rèthèta ke châ tan bin fére a kotô d’ithre tâko. Dè tyè pachâ ouna vèya dè bouneu.

L’è rèdzoyechin. Kan on moujè ke l’i a thinkant’an, lè dzin dejan ke le patê irè fotu, le téâtro patê murechin. I dejan ke lè dzouno dèginyivan to chin. È bin na! Alâdè din prà d’è j’èkoulè, le patê l’è inchènyi a prà dè dzouno, fiye è bouébo.

Le publike di téâtro patê, l’è ora, prà pye dzouno tyè dèvan, pye intèrèchi. Tan mi!

Vo kouâjo di balè vèyè a Èrbivuè.

Anne Marie Yerly

 

Ce qu’il faut pour un baiser

Voici le titre d’une des pièces de Nono Purro que le chœur de l’Intyamon prépare, pour vous faire passer des belles veillées. Les 19, 20, 21, 26, 27 et 28 janvier. Vous devrez bien consulter les journaux pour réserver assez tôt.

La troupe se prépare dans la joie, une troupe jeune. Pas des amateurs, croyez-moi. Puisque la mise en scène est de Dom Pasquier… ce n’est pas rien. Tout de même!

Pour «Les Voleurs de chevalet de boucher» de Jean Charrière, une bande de farceurs va persécuter le pauvre Jean Xavier, un acteur talentueux qui sait si bien faire l’idiot. Il y a de quoi passer une veillée de bonheur.

C’est réjouissant. Quand on pense qu’il y a cinquante ans, les gens disaient que le patois était fichu, les théâtres patois mourants. On disait que les jeunes dédaignaient tout ça. Et bien non. Allez dans maintes écoles, le patois y est enseigné à beaucoup de jeunes, filles et garçons.

Le public des théâtres patois est devenu plus jeune, plus intéressé. Tant mieux.

Je vous souhaite de belles soirées à Albeuve.

Anne Marie Yerly

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le corps sans vie d’une femme découvert à Cheyres

Mercredi passé, le corps sans vie d’une femme a été découvert au bord du lac de Neuchâtel à Cheyres. Selon les premiers constats, elle était morte depuis plusieurs semaines et la piste criminelle a été rapidement privilégiée. Les investigations ont conduit à l’interpellation, vendredi, d’un suspect.