Une mondialisation équitable, un modèle à trouver

A propos du dernier World Economic Forum de Davos où se sont succédé les grands de ce monde.

Bravo à M. Macron, sa prestation au WEF de Davos en aura séduit plus d’un. On y a trouvé des accents gaulliens, une posture napoléonienne, une aisan-ce d’académicien. Voilà pour les effets de scène, la suite pour le contenu. Sur ce point, le plus original aura été l’idée d’un nouveau contrat mondial proposé com-me antidote à la mondialisation en cours, dont nous subissons les aspects néfastes. Pour le reste, à part un vibrant plaidoyer en faveur de la France, ses propos ont anticipé les déclarations d’Angela Merkel sur l’isolationnisme et en faveur d’une Europe plus forte. A ce sujet, quelque chose de plutôt contradictoire interpelle. Lors de l’entretien qu’il a accordé à Darius Rochebin, il apporte un soutien sans équivoque aux conditions contraignantes imposées à la Suisse par l’UE, pour accéder sans restriction au marché unique. On ne peut discourir sur les bienfaits du libre-échange. D’une mondialisation équitable (un modèle à trouver) pour ensuite en ramener les effets à un rapport du fort au faible. C’est exactement ce qu’on reproche à l’impérialisme américain, auquel il vaudrait mieux que l’Europe ne lui substitue pas un colonialisme récurrent. Soyons conséquents, ce serait faire le lit du populisme, également dénoncé, à Davos, tel un mal tout aussi dévastateur à terme qu’une mondialisation guidée par les seuls soucis comptables. Et la Suisse dans toute l’agitation du WEF? Elle ne s’est pas contentée de jouer les utilités. Sans effet de marchés, nos politiques ont noué des con-tacts très utiles. L’attachement qui est le sien au multinationalisme n’avait pas à être exposé sous les feux de la rampe, il s’est installé dans la niche du souffleur. Clovis Colliard, Châtel-sur-Montsalvens

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses