«J’ai voulu m’arrêter avant de perdre le feu sacré»

jeu, 25. Jan. 2018

Pendant quarante et un ans, il aura été de tous les incendies en Glâne. En début d’année, Jean-Pierre Codourey a pris sa retraite du Corps des sapeurspompiers et du Centre de renfort de Romont. Il raconte ses satisfactions et ses coups de chaud.

FRANÇOIS PHARISA

ROMONT. Il aimait ces moments. Quand il «tournait le bouton», comme il dit. La montée d’adrénaline immédiate, le rythme cardiaque qui s’accélère, l’imagination qui s’emballe. L’alarme incendie retentit: il enfile sa tenue machinalement, fonce à la caserne, démarre le camion. Quelqu’un a besoin de lui. Pendant quarante et un ans, Jean-Pierre Codourey a été volontaire au sein du Corps des sapeurs-pompiers et du Centre de renfort de Romont. Officier pendant trente et un ans, capitaine et remplaçant du commandant pendant vingt-cinq…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...