«No Billag, une occasion»

Sur le même sujet.

La SSR c’est la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf! Une télévision structurée à la mode soviétique avec ses comités politiques cantonaux prêcheurs de favoritisme! La taxe est passée de 279 francs en 1990 à 450 francs aujourd’hui; une augmentation de 61% avalisée sans broncher par une classe politique nullarde. Cette taxe rapporte 1,37 milliard par an à la SSR pour mener un grand train de vie. Pourquoi des milliards pour les médias télévisuels et des clopinettes pour les médias papier? La cohésion nationale qu’on évoque abusivement ne découle pas des séries américaines stupides et violentes quoique en dise une Doris Leuthard en partance! Ajoutons la pléthore de 6000 collaborateurs, qui vivent en France voisine. La votation du 4 mars prochain mobilise toutes les associations du pays en passant par les artistes, la conférence des évêques pour implorer le Saint Esprit de maintenir la SSR dans son monopole moyenâgeux. Fort heureusement il y a, dans ce pays, des jeunes à l’esprit libéral qui regardent vers l’avenir et les nouvelles technologies de l’information et ne craignent pas de bouleverser une TV obsolète en mains d’une oligarchie. Cette institution mammouth a usé et abusé du laxisme politique, surtout de la gauche caviar, durant des décennies. La tour de Babel SSR qui penche fortement à gauche, risque de s’écrabouiller le 4 mars. Une nouvelle tour sera érigée. Elle sera indépendante, objective et efficace. En Israël, on a supprimé toute aide étatique à la télévision. Résultat elle est devenue libre et efficace! Elle produit elle-même des séries télévisées à succès vendues dans le monde entier. L’audiovisuel suisse pourrait s’inspirer de cet exemple au lieu de puiser inlassablement dans la poche du citoyen. Il faut privatiser la SSR rapidement et qu’elle se frotte aux lois du marché et de la concurrence comme les médias papier. Gabriel Kolly, Fribourg

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses