«Tout est allé très vite pour moi jusqu’en Coupe du monde»

jeu, 07. déc. 2017

«Tout est allé très vite pour moi jusqu’en Coupe du monde» Quel palier avez-vous franchi cette année?

L’été 2016, ça n’allait pas très bien pour moi, je commençais l’école en allemand, je ne connaissais personne à Engelberg et tout était nouveau. Puis nous avons participé à un camp en Autriche. Il y a eu un jour où j’ai vraiment bien skié et ça m’a servi de déclic. Notre coach m’a aussi beaucoup aidée à me rendre compte de mes capacités et à les utiliser au mieux. Puis je ne me suis plus trop posé de question. Ensuite, il y a eu la grave blessure au genou. Au début, j’ai pensé que les JO 2018 étaient perdus. Finalement, je me suis dit que cette blessure était un challenge de plus pour me qualifier et que, même si elle paraît très négative vue de l’extérieur, je pouvais apprendre beaucoup…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses