«Un maraîcher du Seeland dirait que je suis fou»

jeu, 28. déc. 2017

Ivo Fisler n’est pas fils d’agriculteurs. L’envie de travailler la terre lui est venue à l’université. Parce qu’il voulait contribuer à la lutte pour la préservation de l’environnement. En octobre, le Veveysan a repris une exploitation où il produira des légumes bio.

FRANÇOIS PHARISA

A presque 900 mètres d’altitude, les conditions sont loin d’être idéales pour cultiver des légumes. Mais tant pis, l’occasion est trop belle et l’impatience trop grande. Et à quoi bon se lancer là où il y a déjà de nombreux autres producteurs?

Depuis le 3 octobre, Ivo Fisler, 28 ans, et sa femme Ann-Kathrin, 26 ans, sont les heureux propriétaires d’une exploitation agricole à Dirlaret, en Singine. Une modeste ferme et six hectares de terrain dénichés sur un site d’annonces immobilières où ils feront pousser…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Première renaissance à la Grand-Rue

Lundi prochain ouvrira le Passage Café, au centre de Bulle. De quoi redonner deux terrasses (et des couleurs) au centre historique du chef-lieu.

JEAN GODEL

COMMERCES. La Grand-Rue et la place du Marché retrouvent enfin une terrasse chacune. Lundi prochain ouvrira en effet le Passage Café, à la Grand-Rue 26. Une réouverture qui devrait aider à égayer des lieux un brin sinistrés depuis quelque temps, avec la fermeture de plusieurs enseignes et étab...