Assouplir les règles au niveau cantonal

jeu, 01. fév. 2018

Par le biais d’une motion, les libéraux-radicaux Johanna Gapany (Bulle) et Olivier Collaud (Cottens) demandent une modification complète de la Loi sur les établissements publics. Leur démarche s’appuie sur un article paru récemment dans LaLiberté, dont le titre était «Après trois heures du matin, les jeunes s’ennuient». En cause, un système de patentes complexe et des horaires trop restrictifs «qui privent actuellement les villes de leur attractivité».

Une libéralisation des horaires des bars serait la solution la plus simple. «Elle nécessite toutefois une réflexion au niveau local, pour en déterminer les opportunités et les conséquences», relèvent les motionnaires. Ils proposent dès lors que les horaires deviennent plus souples au niveau cantonal et qu’ils soient, ensuite, fixés par les…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Bûcheron, un métier des plus dangereux

En ce début d’année, deux drames rappellent que le bûcheronnage reste une activité risquée, quelles que soient les précautions prises. Les chiffres de la Suva sont éloquents: 1700 accidents chaque année dans les exploitations forestières et près de la moitié des apprentis victimes d’accidents.