Décès en principe évitable

sam, 03. fév. 2018

Le suicide subit encore le poids de la morale chrétienne et véhicule un bagage d’idées reçues. Dont celle qu’il ne faut pas en parler. Au contraire, affirment les spécialistes. La prévention comme une parole bienveillante peut faire baisser le taux de décès par suicide. Alors parlons-en.

PRISKA RAUBER

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas durant les fêtes de fin d’année que la plupart des suicides ont lieu. Mais juste après. Au mois de janvier, la courbe remonte abruptement par rapport à la moyenne annuelle. Un phénomène que les sociologues et autres spécialistes de la question connaissent bien. Le canton de Fribourg n’échappe pas à ces funestes statistiques. Pas moins de six personnes ont mis fin à leurs jours depuis ce début d’année et une dizaine ont tenté de se suicider,…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Bûcheron, un métier des plus dangereux

En ce début d’année, deux drames rappellent que le bûcheronnage reste une activité risquée, quelles que soient les précautions prises. Les chiffres de la Suva sont éloquents: 1700 accidents chaque année dans les exploitations forestières et près de la moitié des apprentis victimes d’accidents.