Décrire la profondeur des sentiments

jeu, 01. fév. 2018

Employée à la poste de la Condémine, à Bulle, Géraldine Lourenço a publié dernièrement son deuxième roman: Lesombresdupassé. Rencontre avec cette amoureuse des mots, qui parle de son parcours et de la disparition de son fils Grégory. MARTINE LEISER

«Lorsque j’écris, j’ai besoin d’intensité.» Géraldine Lourenço, 47 ans, aime les récits à suspense, mais surtout «décrire la profondeur des sentiments». Cette gestionnaire de vente, qui travaille depuis quinze ans au guichet de la poste de la Condémine, à Bulle, a sorti dernièrement son deuxième roman: Les ombres du passé, avec, pour toile de fond, un drame familial.

«Cette thématique engendre des émotions très fortes car les liens sont profonds. Et j’avais envie que mon héroïne soit dévastée par ce qui lui arrive. Un drame qui survient au…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...