Décrire la profondeur des sentiments

jeu, 01. fév. 2018

Employée à la poste de la Condémine, à Bulle, Géraldine Lourenço a publié dernièrement son deuxième roman: Lesombresdupassé. Rencontre avec cette amoureuse des mots, qui parle de son parcours et de la disparition de son fils Grégory. MARTINE LEISER

«Lorsque j’écris, j’ai besoin d’intensité.» Géraldine Lourenço, 47 ans, aime les récits à suspense, mais surtout «décrire la profondeur des sentiments». Cette gestionnaire de vente, qui travaille depuis quinze ans au guichet de la poste de la Condémine, à Bulle, a sorti dernièrement son deuxième roman: Les ombres du passé, avec, pour toile de fond, un drame familial.

«Cette thématique engendre des émotions très fortes car les liens sont profonds. Et j’avais envie que mon héroïne soit dévastée par ce qui lui arrive. Un drame qui survient au…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.