De ce bon vieux Léon à Delamuraz

jeu, 08. fév. 2018

La semaine prochaine, le 17 février précisément, on célébrera les cinquante ans de la mort de Léon Savary. Avec vernissage de l’ouvrage collectif paru en son hommage, exposition, numéros spéciaux de différents journaux de Suisse romande, colloque au Collège Saint-Michel et à l’Université de Fribourg, puisqu’il est l’un des éminents anciens étudiants de ces deux institutions. Il le méritait bien, ce brillant polémiste, ce journaliste à la langue incomparable, cet auteur d’une vingtaine de livres au «ton unique dans la littérature romande», comme l’écrit Roger Francillon dans l’HistoiredelalittératureenSuisseromande.

Ou peut-être que non. Peut-être que personne ne se souviendra, ce jour-là, de Léon Savary. Comme on ne s’est guère souvenu des 50 ans de la mort d’André Maurois ou de Marcel…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...