Des ombres, le passé et quelques clairières

sam, 02. déc. 2017

Ancien enseignant à l’Université de Fribourg, le Marsensois Raymond Delley publie son premier roman. Où un brave père de famille remonte le fil de son passé.

Un jour de 1992, en rentrant du travail, Antoine décide de faire un détour par la Singine. Ce coup de tête va entraîner ce brave père de famille dans une sinueuse enquête sur son passé. Tel est le point de départ des Clairières, élégant premier roman de Raymond Delley.

Installé à Marsens, cet ancien chargé de cours en littérature française à l’Université de Fribourg a attendu sa retraite pour publier sa première fiction. «J’ai toujours été un grand lecteur de romans, qui, pour moi, est le genre suprême. Mais, pendant longtemps, je n’ai pas eu l’impression que j’en écrirais un.»

Vers la cinquantaine, il se lance: Quelques jours en…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

A Bulle, l’immobilier se déconnecte de la réalité

On construit toujours beaucoup à Bulle alors que le taux de vacance est en nette hausse.

D’importants projets sont pourtant en préparation, poussés par des promoteurs volontaristes.

Investisseurs institutionnels et observateurs en appellent à ralentir le rythme.

JEAN GODEL

ENQUÊTE. A Bulle, les immeubles continuent de pousser comme des champignons après la pluie. Pourtant, les conditions du marché de l’immobilier ont changé. Ainsi le tau...