Et les finances communales?

A propos de la gratuité, pour les parents, des activités scolaires.

Les citoyens intéressés auront certainement déjà remarqué que le compte «enseignement et formation» grève considérablement les finances des communes fribourgeoises. A Pont-en-Ogoz, cette position atteint deux millions et demi de francs, et dépasse ainsi le tiers du budget annuel de fonctionnement. Divers coûts nouvellement mis à la charge des communes provoqueront inévitablement l’augmentation de la part du gâteau; l’arrêt de subventionnement des transports scolaires par le canton dès la prochaine rentrée, le fonctionnement du pertinent nouveau CO de Riaz et les adaptations des structures extrascolaires constituent quelques exemples. Récemment, à la suite d’un recours de parents thurgoviens, le Tribunal fédéral précisait que la gratuité garantie par la Constitution fédérale s’applique à tous les moyens nécessaires à l’enseignement obligatoire. En pratique, cette décision signifie que les communes financeront dorénavant la totalité du matériel, des fournitures et des activités scolaires telles que les excursions,
visites, activités sportives, camps verts et camps de ski. Dans un tel contexte, gérer les finances communales sans devoir systématiquement refuser les demandes visant au bien-être de nos chères têtes blondes relèvera bientôt d’une gymnastique de haut vol. Espérons que le groupe de travail ad hoc prévu par la Direction de l’instruction publique trouvera des solutions pragmatiques et convenables! Pierre Morard, conseiller communal en charge des écoles, Pont-en-Ogoz

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Nestlé concocte une attraction géante pour son site de Broc

Depuis des mois, l’unité Chocolat de Nestlé planche sur un immense parc à thème qui prendrait place sur le site Cailler de Broc. «Des scénarios potentiels» rétorque la multinationale tout en affirmant que la production de chocolat n’est pas en péril, bien au contraire.