Kèchtyon dè botyè

sam, 04. nov. 2017

Vo vêdè kemin l’è alêgro dè vo dèmandâ ôtyè! No j’an dèvejâ dè «Chrysanthèmes» dechando pachâ. On chè dèmandâvè che l’i avê on non in patê po hou bi botyè. Kotyè j’on m’an achebin de lè «renonkulè», di j’ôtro l’an rin trovâ. È bin, ouna chejinta dama, ke l’è a non Monique è ke l’è tru modèchte po n’in dre mé, m’a chubyâ ouna trovaye dè rèthèta. La fô rèmarhyâ dè to kà.

Inke don, chin ke n’in d’è: Georges Brassens, dèvejè dè cha mouâ din cha tsathon Le Tèchtêmin. I fournè dinche: «En effeuillant le chrysanthème, qui est la marguerite des morts.» Lè pâ bi chin?

La mardyita di mouâ! Ha mardyita ke la dzouna fiye, èfoyè le kà frebyin, po chavê: I m’âmè, on bokon, prà, pachenèmin… pâ dou to! Chi bi botyè ke no ri è ke no j’intrètsantè gayâ to l’an din lè prâ. L’è ouna hyà ke krè cholèta, yô i…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Une pédopsychiatre menacée d’interdiction de pratiquer

Le Ministère public a requis, hier, l’interdiction du droit d’exercer la médecine à une pédopsychiatre fribourgeoise. Ses prétendus faux certificats médicaux auraient contribué au placement dans un foyer, à tort, d’un enfant de 3 ans et demi durant une période de six mois.

CHRISTOPHE DUTOIT

Le cas est rare, mais lourd de conséquences. Entre jeudi et vendredi, il aura fallu plus de dix heures d’audience devant la juge ...