Kèchtyon dè botyè

sam, 04. nov. 2017

Vo vêdè kemin l’è alêgro dè vo dèmandâ ôtyè! No j’an dèvejâ dè «Chrysanthèmes» dechando pachâ. On chè dèmandâvè che l’i avê on non in patê po hou bi botyè. Kotyè j’on m’an achebin de lè «renonkulè», di j’ôtro l’an rin trovâ. È bin, ouna chejinta dama, ke l’è a non Monique è ke l’è tru modèchte po n’in dre mé, m’a chubyâ ouna trovaye dè rèthèta. La fô rèmarhyâ dè to kà.

Inke don, chin ke n’in d’è: Georges Brassens, dèvejè dè cha mouâ din cha tsathon Le Tèchtêmin. I fournè dinche: «En effeuillant le chrysanthème, qui est la marguerite des morts.» Lè pâ bi chin?

La mardyita di mouâ! Ha mardyita ke la dzouna fiye, èfoyè le kà frebyin, po chavê: I m’âmè, on bokon, prà, pachenèmin… pâ dou to! Chi bi botyè ke no ri è ke no j’intrètsantè gayâ to l’an din lè prâ. L’è ouna hyà ke krè cholèta, yô i…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Première renaissance à la Grand-Rue

Lundi prochain ouvrira le Passage Café, au centre de Bulle. De quoi redonner deux terrasses (et des couleurs) au centre historique du chef-lieu.

JEAN GODEL

COMMERCES. La Grand-Rue et la place du Marché retrouvent enfin une terrasse chacune. Lundi prochain ouvrira en effet le Passage Café, à la Grand-Rue 26. Une réouverture qui devrait aider à égayer des lieux un brin sinistrés depuis quelque temps, avec la fermeture de plusieurs enseignes et étab...