On lârè tinpru

sam, 20. Jan. 2018

L’i a totè chouârtè dè lârè; di piti malin, ou bin di brouyà. Lè brouyà chon lè pye rujâ. Lè piti malin chè fan pâ yètâ. Fô avê de l’èchpri è dè la hyinthe po pâ chè fére prindre. Robâ, chi mo, i vin du le viyo franché «dèrober». Le lârè vin achebin dou mo «ladre». L’i a lè piti lârè, kemin lè marâdeu, lè brakonyé. L’i a tan dè fathon dè robâ, alâdè chu le dikchenéro, vo j’in trovâdè on mache.

L’è on dèfô, on vitho, ke l’è chovin dè famiye. Voli-vo ouna pràva? Din ouna dè hou famiyè, le premi bouébo irè vinyê ou mondo. Irè adi to frè, adi pâ lavâ, lè dzouno parin iran èmêrvèyi. Le chènia irè on dè hou barbotèri fameu. L’avê di dê a krotsè ke l’i vinyan dza dè chon chènia. Por akothemâ prou vuto chon poupon a la pratika, l’i pachâvè di medâyè, di pithè dè mounêya dèvan le nâ. Le piti…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Une pédopsychiatre menacée d’interdiction de pratiquer

Le Ministère public a requis, hier, l’interdiction du droit d’exercer la médecine à une pédopsychiatre fribourgeoise. Ses prétendus faux certificats médicaux auraient contribué au placement dans un foyer, à tort, d’un enfant de 3 ans et demi durant une période de six mois.

CHRISTOPHE DUTOIT

Le cas est rare, mais lourd de conséquences. Entre jeudi et vendredi, il aura fallu plus de dix heures d’audience devant la juge ...