L'équilibre, cet idéal de l'écrivain délicat

jeu, 04. Jan. 2018

Un bouquiniste vit tranquillement dans sa librairie perdue au fond de la forêt quand déboule une blonde incendiaire. Tel est le point de départ de Labellen’apassommeil, nouveau miracle d’équilibre la fin de chaque nouveau roman d’Eric Holder,

ÉRIC BULLIARD

A cette question: mais comment fait-il? Comment parvient-il à cet équilibre, à cette simplicité qui ne devient jamais banalité, cette limpidité qui ne tombe pas dans la facilité, cette sensibilité qui évite la mièvrerie? Il faudrait ajouter encore ce doux mélange entre sourire et mélancolie, finesse et force, évidence et surprise… Le romancier de Mademoiselle Chambon a atteint une forme de plénitude, comme le confirme La belle n’a pas sommeil.

Eric Holder aime les héros du quotidien, légèrement en marge. Ainsi d’Antoine, le narrateur…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...