Mots trop précieux pour être dits

jeu, 16. nov. 2017

BICUBIC. Pour le premier spectacle de la saison culturelle, la salle Bicubic, à Romont, propose Fabrikamo. Une création de la compagnie fribourgeoise bilingue Ad’Oc, mise en scène par Muriel Imbach (voir La Gruyère du 23 avril). Dans le monde de Fabrikamo, les mots sont si précieux qu’on n’en dit que rarement et que seuls les riches peuvent faire des phrases. On en trouve aussi dans les poubelles, mais que faire de «crotte de bique» ou de «fesse de lapin»? Dans ces conditions, comment Philéa va-t-il pouvoir déclarer son amour à Sibo?

L’histoire a été imaginée par Agnès de Lestrade, qui en a fait un livre pour enfants. «Le texte offre de la place à la musique, au silence, à l’émotion et à l’expression qui dépasse les mots, annonce le programme du Bicubic. Les petits perçoivent l’intensité…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...